Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Coucou les amis ! Reign Of Liars vient tout juste d'ouvrir ses portes, rien que pour vous ! Soyez les premiers à vous inscrire. Faites un tour chez les posts vacants et venez nous rejoindre ! Vous serez les bienvenus dans ce monde de fou !!!

Partagez | 
 

 Oh dear, badly fucked, again ? [ Victoire & Thomas ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

« Heart Stealer »
avatar
Avatar : Adam Levine

Copyright : *

Pensées : 43

À Philadelphia depuis : 13/11/2014


MessageSujet: Oh dear, badly fucked, again ? [ Victoire & Thomas ]   Mar 18 Nov - 22:35


Oh dear, badly fucked, again ?



Honey, Honey, Honey, tu as peut-être de beaux yeux verts mais tes yeux ne suffiront jamais pour séduire l'homme qui se trouve devant toi, un véritable mâle dominant. Blonde, aussi conne que ses pieds, cela va à Thomas. Elle sera le parfait jouet pour un instant. Il n'avait plus besoin d'aller chercher des femmes pour se divertir. Elle était venue directement sonner chez lui. C'était trop facile donc c'était de trop mauvaise qualité. Il n'en doutait pas. Il la laissa entrer et elle commença à lui faire des compliments. Il l'observa et la détailla du regard en large et en travers. Thomas n'était pas un homme si stupide. Que faisait une femme chez lui ? Sans invitation, cela le troublait. Il s'installa dans un fauteuil et l'écouta baratiné ce qu'elle avait à dire.

Le pauvre petit chou commençait à s'ennuyer et il détourna son regard vers la télé qui défilait le journal télévisé, légèrement plus intéressant. La minette se déshabilla et Thomas leva un sourcil interrogateur. Qu'est ce qu'elle foutait putain ? Thomas se leva brusquement. Il se posait des questions sur les idées des femmes d'aujourd'hui. Elles étaient toutes plus bizarres les unes que les autres. Il l'attrapa par les cheveux et lui fit pencher la tête en arrière.Il caressa sa joue et d'un air plutôt angélique, il lui demanda :

«  Que viens-tu faire ici, princesse ? »

Elle le regarda dans les yeux et tenta de l'embrasser mais il tira de plus belle vers l'arrière de sa tête. On ne l'embrassa pas lorsqu'il en avait pas donné l'ordre.  Ce n'était pas elle qui allait le diriger. Elle passa sa langue sur ses lèvres et Thomas leva les yeux au ciel.

«  Tu comptes passer la nuit avec moi ? »

Il savait qu'il faisait envie mais il y avait des limites à respecter sur un comportement. il n'aimait pas les traînées. Elles étaient faibles, désespérantes et elles ne réussissaient pas à le satisfaire. Personne ne le satisfaisait. A croire que le monde l'avait fait trop parfait.Thomas insista pour avoir une réponse à sa question et la minette désenchanta sur le coup.

«  Elle t'attend. »

Thomas comprit sur le coup. La Morrigane, elle n'en avait pas marre de toujours l'emmerder. Il n'avait rien fait. Il était sage aussi sage que le Diable lui-même. Thomas ramassa la fille et la porta à sa hauteur. Il approcha ses lèvres des siennes. Elle attendait un baiser. Et puis non, Thomas n'était pas dans la générosité. Il la jeta sur le sol en lui criant de dégager avant qu'il ne revienne. Elle n'était pas sûre de survivre si elle décidait de rester ici. Thomas enfila une veste, ne jeta pas un regard dans un miroir. Il sortit les clefs de voiture de sa poche et déclencha l'ouverture automatique. Il grimpait dans la voiture et quitta sa résidence. Il avait une prise un peu ferme sur le volant. Il prenait les virages manquant d'écraser un chat. Il déboula chez la Morrigane. Il ne gardait pas sa voiture. Il se rangeait en travers de la route. Les gardes du corps voulurent le maintenir mais voyant la colère dans ses yeux, ils ne tentèrent rien. Thomas ouvrit les grandes portes dans la pièce où se trouvait la Morrigane. Il n'allait pas dire sa maîtresse car dans les sens du terme, il n'aimait pas. Elle n'était pas un amusement sexuel fréquent et il refusait toute domination. Il y avait une autre femme dans la pièce, peut être le rendez-vous qu'elle avait en cours. Il posa une main sur l'épaule de la femme et l'embrassa. Oups, elle est tombée au sol. Il regarda la Morrigane en déclarant :

« C'est fini d'envoyer de la mauvaise qualité dans mon lit »

Il faisait référence à l'autre blondasse qui s'était pointée chez lui. Il poursuivit dans son élan :

«  C'est quoi le problème cette fois ? Mal baisé ? Encore... »

Thomas n'était pas un gentil garçon. Il lançait des piques à quiconque. Peu importe si cela lui apportait les foudres de l'Ombre. Il était libre. Il n'était pas jugé à leur conseil stupide. Qu'elle ne pense pas qu'il s'agenouille ou la salut. Il ne comptait pas le faire et il ne le ferrait pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« The Morrigane »
avatar
Avatar : Megan Fox

Couleur : Darkred


Copyright : Myself

Citation : La vie n'est pas réprésentée par le bien et le mal. Elle est le simple fruit d'un amour sauvage et dangereux

Pensées : 82

À Philadelphia depuis : 18/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 364
Surnom: Maitresse des ombres, Vic (pour les très très proche sous peine de mourir.... vite)
Race:

MessageSujet: Re: Oh dear, badly fucked, again ? [ Victoire & Thomas ]   Dim 30 Nov - 16:47


Do you feel the tenseness between us ?


N'oublie jamais qui te controle

La Morrigane écoutait les paroles de ses subordonnées, les cinq races représentées devant ses yeux entrouverts. Elle attrapa l'arrête de son nez entre ses doigts et leur cria à tous de dégager. Sa rage était impressionnante et ils ne se firent pas prier Elle éclata un vase sur le sol, serrant les poings. Une fois de plus il n'était pas là. Il n'avait répondu à l'appel alors qu'il était incube depuis bien longtemps ! L'avenir de son peuple ne l’intéressait pas ! Elle le ferrait fouetter, comme à l'époque où ils portaient tous jupes et collants. Il lui devait le respect, plus encore que tout. Elle pouvait le faire tuer si elle en exprimait le désir. La brune inspira profondément et appela une de ses sbires. Elle ne tenait pas à elle plus que ça alors sacrifier sa petite vie inutile ne lui était absolument pas un problème. Avec un sourire violant, Victoire hurla à sa secrétaire de venir et l'humaine ne se fit pas prier. La dirigeante de l'Ombre avait rendez vous et cela ne se passerait pas comme ça, elle pouvait le dire ! On lui devait allégeance ! Il n'allait certainement pas s'en sortir.

La belle avait eu le temps de calmer sa colère et elle écoutait avec un sourire qui pouvait sembler réel les paroles de cette jeune fille qui lui expliquait en quoi elle voulait être une chanteuse reconnue. Elle venait d'ouvrir la bouche pour laisser son chant emplir le magnifique bureau quand il se pointa. Victoire ne laissa rien paraitre, fière de sa venue. Il allait comprendre pourquoi il était ici. Le corps qui tomba ne lui arracha même pas un soupir, seulement un regard blasé. Les bonnes à tout faire allaient encore devoir se débarrasser d'un cadavre. Que l'incube se contrôle. Ici, il ne jouait pas pour des clopinettes.

«  Je crois que tu n'as pas compris à qui tu devais allégeance Thomas. Je me ferrais une joie de te le rappeler. Tu aurais dut venir. Cette réunion était importante et tu le sais aussi bien que moi. »

La belle avait fermé son visage, oubliant le moindre sourire. Ses traits s'étaient durcit alors qu'elle savait ce qu'il lui restait à faire. Thomas allait payer, qu'importe sa gueule d'ange et ses yeux si séduisants. Il était un incube. Sa race était faite de danger.

_________________
Last will are liars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Heart Stealer »
avatar
Avatar : Adam Levine

Copyright : *

Pensées : 43

À Philadelphia depuis : 13/11/2014


MessageSujet: Re: Oh dear, badly fucked, again ? [ Victoire & Thomas ]   Mer 3 Déc - 22:16


Oh dear, badly fucked, again ?



Thomas, Thomas, Thomas et la réalité brusque de la perfection sous vos yeux. Il n'avait pas tué la pauvre blonde soumise qui rêvait de se faufiler dans son lit. Les chiennes dans son genre n'avait pas l'autorisation de trouver du réconfort dans un lit. Les filles comme elle, courent les rues et cèdent leurs corps contre un malheureux billet. Quel destin méprisable dont Thomas se réjouit. La mort le fait sourire, la souffrance le fait rire, l'amour fait pitié, la soumission l'amuse. Une perfection machisme de l'homme !

Thomas venait rendre visite à celle qui avait oser l'invoquer pour une courte présence. Il avait tant bien de choses à faire que de se préoccuper si "Madame" allait bien. Cela l'énervait, non pas qu'elle le demande mais qu'on ose lui envoyer une pauvre gamine qui tend son corps pour crever. Thomas valait bien mieux que cela. Il ne se contentait pas d'UNE femme. Bonjour l'ennui si il collectionnait des filles comme celle-ci. Il rentra, tua le rendez-vous comme-ci il en avait rien à foutre. Il se fichait d'une vie humaine. Il se fichait de quoi que ce soit. Il était l'homme de toute femme. Il était une priorité dans tous les domaines. Il n'allait pas attendre comme un être humain pitoyable. VIP veut bien dire " Vive l'Incube-Philie ". C'est un pass pour les Incubes digne de ce nom.

Elle blablata comme elle avait l'habitude de faire et Thomas trouvait autre chose à faire que d'écouter. Il pointa son regard dans son décolleté. Il fallait dire que c'était BIEN plus intéressant que entendre une femme jacqueter. Il ne se gênait nullement. Il écoutait d'une oreille distraite et s'intéressa à ses propres pensées, les faisant délibérément partagées :

«  T'aurais pas plus de seins ? »

Il fallait dire pour intéresser un incube, il ne fallait pas lui dicter une loi stupide mais plutôt présenter son corps. Là, il pourrait s'intéresser à toute discussion. Il s'approcha et tira sur son décolleté pour vérifier ses dires. Thomas ne se gênait pas. Il voyait des poitrines régulièrement et se fichait qu'elle ait pris un bonnet de plus ou non. Ce qu'il l'intéressait, c'était de passer à la pratique ou de parler d'un truc moins chiant. Quoi qu'il arrivait, qu'il tente de la prendre sur le bureau ou qu'il la viole. Il y parviendrait. On ne lui refusait rien. Cependant, ça n'allait pas faire bonne impression de violer sa soit disante Chef. Cela montrerait une de ses vulnérabilités et elle risquait de lui en vouloir....Il relâcha bien vite ce qu'il faisait et il prit la décision de répondre à ce qu'elle avait dit.

« Hum.. Et qu'elle serait ma punition ? Claque moi le cul, chérie ! »

Thomas se mit à rire. Un rire qui prouvait le domaine de perversité que Thomas possédait. Pas de sa faute, c'est son Incube-Attitude. Il est né comme ça et il se nourrit comme ça alors il faut bien qu'il se divertisse le chéri. Il faut pimenter un peu sa manière de se nourrir, nourriture difficile et pratique excitante. Il caressa le bureau de son interlocutrice d'une main douce et légère avant de préciser le point qu'il ne l'intéressait moins :

« J'avais pas envie d'entendre les autres parler. Ils n'ont rien à m'apporter.  »

C'est vrai que si Thomas n'était pas le centre du monde, si il n'était pas le coeur de la discussion, cela ne l'intéressait pas. Il n'y avait que sa petite personne qui comptait. Si elle savait, si elle savait que si il n'était pas venu c'était pour l'agacer. Thomas aimait tellement énerver les personnes. Il parvenait toujours à ses fins. Il voulait tester les résistances de la femme en face de lui. Allait t'il gagner ? Excite-toi, énerve-toi ma belle ! Thomas n'attend que ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« »
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Oh dear, badly fucked, again ? [ Victoire & Thomas ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh dear, badly fucked, again ? [ Victoire & Thomas ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Viens voir Victoire (Elle)
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Victoire de Noailles }~ Prise !
» Victoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign of Liars :: Philadelphia City :: West :: Palace Morrigan-