Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Coucou les amis ! Reign Of Liars vient tout juste d'ouvrir ses portes, rien que pour vous ! Soyez les premiers à vous inscrire. Faites un tour chez les posts vacants et venez nous rejoindre ! Vous serez les bienvenus dans ce monde de fou !!!

Partagez | 
 

 Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

« The Morrigane »
avatar
Avatar : Megan Fox

Couleur : Darkred


Copyright : Myself

Citation : La vie n'est pas réprésentée par le bien et le mal. Elle est le simple fruit d'un amour sauvage et dangereux

Pensées : 82

À Philadelphia depuis : 18/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 364
Surnom: Maitresse des ombres, Vic (pour les très très proche sous peine de mourir.... vite)
Race:

MessageSujet: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Mar 30 Sep - 16:37


Une histoire de famille

Assise à son bureau de bois de rose, Victoire était concentrée sur les faits et gestes de ses semblables, rapporté par la jolie succube qui lui servait d'âme damnée. Le monde des humains étaient en plein effervescence mais de cela, Victoire ne s'intéressait que peut. Bien sûr, les goûtes pouvaient être utiles voir dangereux mais pour l'instant ils n'étaient rien. Alors, elle devait continuer à s'inquiéter des agissements de la Lumière. Elle repensa durant un centième de seconde au loup qu'ils avaient choisi pour Frêne, celui qui, humain, avait partagé sa couche, donnant naissance à cette enfant qu'elle ne reverait jamais. Les yeux si bleus de la brune ne s'emplirent pas de larmes à l'évocation de ce souvenir pourtant si douloureux dans son coeur, qui lui laissait une blessure purulente. Ils rêvaient ceux qui jurait qu'elle n'en avait pas. La petite pompe était bien là, à sa place, glacée, torturée, brimée mais présente. Elle le malmenait mais c'était avec une joie sauvage qu'elle s'appliqua à ne plus rien éprouver. Elle ne pouvait être séduite et c'était la son plus gros poids fort.

La brune passa une main nerveuse dans sa chevelure d'ébène, retoucha légèrement son rouge à lèvre puis appuya sur le bouton de son bureau, appelant la standardiste qui n'attendait que cela pour se redresser et sourire aux alentours. Pitoyable qu'aurait pu penser la Morrigane si elle n'avait pas d'autres idées en tête, bien plus importante que cette petite selkie qui la servait avec tellement de volonté et tellement d'amour. Petits présents, pensées malignes.

« Faites la entrer. »

Le travail avant tout. Aux yeux du monde, Victoire était un agent qui pouvait faire atteindre les sommets. C'était connu. Elle en avait créé bien des noms mais aussi détruit bien des vies. Cette chère Amy, que tous avait cru détruit par la drogue, elle avait été simplement vidée par la Morrigane. Mais là n'était pas la question. Elle aurait pu rester longtemps plongée dans ses pensées mais une petite humaine qui rêvait de gloire avait sut la charmer de sa voix d'ange. Alors elle lui avait proposé un rendez vous aujourd'hui, savoir si elle la gardera à ses côtés et pourrait s'amuser à la détruire à petit feu. Les humains étaient parfois des jouets bien amusant lorsque dans le silence du secret ils vous offraient leur sexe en pâture. Avec son charme légendaire, Victoire se ventait d'être capable de faire changer n'importe qui comme chien domestique.

Elle attrapa la lime à ongle de son bureau, déplaçait d'un millimètre un stylo qui avait eu l'audace de se décaler et commença lentement à se limer le petit doigt. Alors jeune fille. Qu'est ce que tu vas donner en réalité ? Et surtout, qui est donc la créature que le garde du corps avait qualifié de splendide qui t'accompagnait ? Un reste de sourire flottait sur les lèvres de la brune, droite dans son siège blanc et crème, ses longs ongles rouges criant sous la lime. Elle était d'une perfection glacial, comme son rang le voulait.


Dernière édition par Victoire de Blois le Mar 7 Oct - 13:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Queen Bitch »
avatar
Avatar : Jessica Lowndes

Couleur : #F5A9BC


Copyright : Yellow Banana

Pensées : 163

À Philadelphia depuis : 24/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Nini
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Mar 30 Sep - 21:01


Une histoire de famille

Mélissa, la petite châtain claire au visage enfantin avait demandé à Nicky de l'accompagner. Pourquoi? Pour un stupide rendez-vous qui pouvait s'avérer très prometteur pour l'avenir de Mélissa. Nicky avait dit oui. La gentillesse de cette fille la rendait très amicale à ses côtés. Elle se devait de l'accompagner. Nicky n'avait rien de prévu. Passer son temps dans ses cours, ce n'était pas son truc. Elle y passait du temps mais lorsqu'elle en avait envie mais surtout lorsque ses 18 habituels passaient en 15 médiocre.

Nicky accompagnait Mélissa ce jour-ci. Nicky avait pris Mélissa et elle n'arrêtait pas de lui gueuler dessus car Matthew dixit le mec parfait était une proie facile en ce moment même. Mélissa ne savait pas ce qu'il y avait eu entre eux mais les sourcils froncés, le ton colérique de Nicky lui faisaient comprendre qu'elle n'était pas insensible à Matthew. Si elle savait , si elle savait cette pauvre petite puce ce qui s'était tramé exactement entre eux. Elle était le premier petit cul de Matthew. Ouais, ok. Peut-être qu'elle ne le connaissait pas plus que ça mais roh faut baiser avant de parler !

Nicky qui grognait entre ses dents et Mélissa qui essayait de se faire toute petite face aux crises de culs de Nicky. Mélissa aurait juré en cet instant que Nicky avait dépassé sa période pause cul. Pire que les menstruations ! Pétage de câble et Nicky qui mentionnait en peu de phrases des termes sur le cul. Ca donnait des trucs à la con du genre :

«  Si t'avais vu le cul de Matthew sur le terrain, tu sais.. Bien dessiné, bien musclé et je t'ai pas dit que Trevor était bien monté ! Andrew a que des abdos faut pas descendre plus bas, bonjour la perte de temps ! Calvin, hello la merde, le gars il s'est même pas comment mettre une capote ? Allô le centre des capotes, faut penser à mettre une notice dans vos produits..  »

Et oui, Nicky pouvait décrire à la perfection tous les gars qui lui passait par la tête. Mélissa se faisait de plus en plus petite et elle soupira de soulagement lorsqu'elle vit, qu'elles arrivèrent. Nicky se gara et elle continua à blablater sur le même sujet. Mélissa eut envie de lui crier qu'elle devait se la fermer mais quand Nicky se mit à parler un peu trop fort en sortant :

«  Putain, il paraît qu'Andrew s'est sodomisé avec le gode de Tanya !  »

Mélissa commença à rougir de honte mais Nicky s'en fichait. Elle regarda tout le monde autour d'elle en disant :

«  Allô le monde, c'est la nature. Faut une vie sexuelle remplie de nos jours   »

Nicky finit par se taire. Parce que si pour elle , coucher avec ses voisins resserraient les liens, cela ne l'était pas pour tout le monde.Elle se tût.A croire qu'elle n'avait plus rien à dire. Ce n'était pas cela. Seulement que le rendez-vous allait commencer et si elle se mettait à discuter sur ça. Cela pourrait être difficile pour la gentille Mélissa d'obtenir un contrat. Après la folle ravagée, passons à l'associée sexy du diable. Elles entrèrent dans la pièce et les salutations se firent d'un simple "Bonjour". Nicky n'est pas du genre à embrasser au premier-rendez-vous. Non sans rire, pas de sous-entendus. Faire la bise quoi, tout le monde n'est pas son pote. Elle s'installa dans un fauteuil tandis que Mélissa tant bien que mal essayait d'obtenir un semblant intérêt à sa salutation timide et peu audible. Elle observa la femme en face d'elle tentant de comprendre ce que cette femme attendait. Mélissa ne savait pas quoi dire et Nicky soupira en comprenant qu'elle allait devoir la "vendre". Elle se redressa dans son siège et expliqua de manière plutôt poli comparé à sa manière de parler précédemment :

« Nous sommes venus pour signer un contrat. Vous avez montré de l'intérêt pour Mélissa et nous voulions savoir où cela en est. Il est possible pour elle de vous montrer ses talents en live. Si vous n'êtes pas entièrement convaincu par l'étendu de son talent.  »

Nicky avait une gestuelle de femme politique lorsqu'elle se mettait à parler. Il fallait dire que sa façon de s'habiller laissait paraître une femme distinguée avec un esprit très opposé ce que peut penser une femme politique.

_________________
Nicky J. Stewart
Je te mâche et je te crache car c'est tout ce qu'est un amour de jeunesse alors attire moi contre toi et embrasse moi passionnément.
Nicky ✰
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« The Morrigane »
avatar
Avatar : Megan Fox

Couleur : Darkred


Copyright : Myself

Citation : La vie n'est pas réprésentée par le bien et le mal. Elle est le simple fruit d'un amour sauvage et dangereux

Pensées : 82

À Philadelphia depuis : 18/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 364
Surnom: Maitresse des ombres, Vic (pour les très très proche sous peine de mourir.... vite)
Race:

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Jeu 2 Oct - 11:01


Une histoire de famille


Victoire regarda rentrer la brune et la châtain, un mince sourire sur les lèvres. Elle ne savait pas encore laquelle chantait, mais l'une des deux faisaient bien trop vulgaire tandis que la deuxième était trop discrète. Il fallait un juste milieu, que l'étiquette royaliste du règne de ce cher Louis lui avait apprit. Une femme se doit d'être discrète quand il le faut. Elle ne laissa pourtant rien paraître de son air desaprobateur. Elle restait de marbre. Un simple sourire pour répondre au bonjour habituel. Victoire posa la lime dans un tiroir, le referma avec douceur et croisant ses doigts devant son visage, parfaite domination sur ceux qui l'entouraient, à savoir ses deux jeunes femmes à la recherche de pouvoir.

« Nous sommes venus pour signer un contrat. Vous avez montré de l'intérêt pour Mélissa et nous voulions savoir où cela en est. Il est possible pour elle de vous montrer ses talents en live. Si vous n'êtes pas entièrement convaincu par l'étendu de son talent.  »

Victoire plongea le bleu de ses yeux dans le vert. Elle était un rien surprise qu'une humaine ait autant de culot mais surtout, elle était persuadée d'avoir déjà vu tel regard. Où ? C'était là toute la question. Elle détourna les yeux de celle qui monopolisai la parole, se focalisant sur le petit animal timide qui lui faisait face. Si mignon, si tendre, si doux.

«Je pense que vous devriez laisser votre amie s'exprimer mademoiselle. Après tout, c'est son contrat que nous venons signer, pas le votre.»

Victoire posa ses mains sur le bureau, les décroisant. Le petit dossier rouge portait le nom de la demoiselle et aujourd'hui, sa signature viendrait ou non le décorer.

«Ainsi mademoiselle John, quand j'ai entendu votre voix, j'avoue avoir été charmée. Mais il va s'en faut que vous devez ne prouver que vous serez capable d'assumer de véritables spectacles. J'ai monté au sommet les plus grands et je peux faire de même pour vous. Mais bien sûr, je dois avoir confiance en vous pour faire cela. Il faudra me le prouver. Le talent ne fait pas tout dans le monde que vous espérer pénétrer. C'est une personne qu'on aime non sa musique.»

Victoire voulait la briser pour mieux savoir si elle allait survivre. Il n'était sans dire qu'elle rentrait au milieu des requins. Les membres du show biz était près à tout pour arriver au plus haut, quitte à marcher sur les cadavres et les empiler. La brune à côté n'aurait eu aucun soucis. Mais la jeune femme. Elle savait très bien qu'elle avait l'air timide. Il ne le fallait. Elle devait en imposer. Alors. Quelle serait sa réponse ?
[
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Queen Bitch »
avatar
Avatar : Jessica Lowndes

Couleur : #F5A9BC


Copyright : Yellow Banana

Pensées : 163

À Philadelphia depuis : 24/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Nini
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Jeu 2 Oct - 15:39


Une histoire de famille

Nicky était à peine rentrée dans la salle qu'elle en voulait à Mélissa de l'avoir fait venir ici. Elle se souvenait de tout ce qu'elle aurait pu faire au lieu de venir ici et perdre son temps car il n' y avait aucun bénéfice pour Nicky dans tout cela. Nicky voyait ses intérêts avant de faire plaisir. Ce n'était pas son genre de se laisser berner par les sentiments de ses amis et de faire tout ce qu'ils exigent. Elle exige et elle obtient. Elle faisait un effort pour Mélissa car cette fille aurait été incapable de se pointer avec sa timidité sans limite. Si elle se tient droite et a de bonnes manières c'est qu'elle a pire qu'un balai dans le cul ! Serre les fesses chéri. Pff, une telle éducation ne devrait pas exister.

Elles s'installèrent et l'attitude de la bonne femme commençait à énerver Nicky. Elle est le centre du monde et lorsqu'on lui accorde pas toute l'attention dont elle mérite. Elle s'agace, elle s'énerve. Elle engagea la conversation  parce que ce n'était pas la petite voix muette de Mélissa qui allait faire son apparition. Comment dire de manière polie ...? Nicky s'est fait rembarrée directe après avoir ouvert la bouche. Elle fait juste comme à la télé. Acheter Lotus, il apaisera l'irritation de votre postérieur.Bah là, c'est acheter Mélissa, elle sera la meilleure !

Nicky croisa les jambes et apporta un désintérêt total à ce qu'il allait se présenter. Elle voulait que Mélissa parle. Mélissa allait se débrouiller de toute façon, peu importe les capacités qu'elle avait pour tenir un dialogue. Elle n'avait qu'à mentir, ce n'était pas si compliqué.

Mme qui-ne-voulait-que-Nicky-s'exprime précisa quelques détails sur la vie de célébrité. Mélissa allait peut-être pas un caractère assez fort pour être une célébrité. Pourtant, Mélissa était brillante, elle avait une voix de déesse et lorsqu'elle s'énervait , elle pouvait dire tout ce qu'elle voulait par la tête voir n'importe quoi. Il ne fallait juste pas la chercher mais elle semblait assez intimider. Elle jeta un regard vers Nicky qui ne la calcula pas du tout et elle dut se résoudre à répondre :

« La force mentale grandit en fonction de la durée qu'on exerce ce métier. De plus, il ne suffit pas d'avoir un aspect parfait pour pratiquer le métier. Adèle n'est pas une femme avec un charme inébranlable, elle a juste une belle voix. Ce n'est pas l'apparence qui fait devenir quelqu'un. C'est ce que l'on est ou l'on devient.  »

Nicky masqua un rire qui fit trop de bruit pour être caché. Si elle riait c'était à cause du fait que il fallait avoir un minimum de classe et d'élégance pour apparaître sous les projecteurs. On ne laisse pas monter un clochard trouvé dans la rue sur scène. C'était prouvé !

« Tu crois vraiment qu'on peut se permettre d'engager n'importe qui sous prétexte qu'on a une belle voix. Non, chérie. Tu vois Lady Gaga a été connu car elle s'est dénudée en jouant du piano. On l'a pas écouté , on l'a regardé ! Les stars connus parce qu'ils sont moches c'est par pitié et ils n'ont jamais tellement marché.Si Amy Whinehouse est morte d'une désintox c'est qu'elle a compris que sa carrière allait s'arrêter donc elle voulait finir en beauté avant d'être oublié à vie !  »

Nicky releva la tête par fierté de ce qu'elle venait de dire. La fierté de sa petite personne était sans limite. Elle laissa advenir la suite des événements car ce n'était pas à elle de juger qu'allait devenir l'avenir de Mélissa. Elle remarqua soudainement que l'un de ses escarpins étaient légèrement poussiéreux. Ce n'était pas dans l'habitude de Nicky de porter des chaussures mal nettoyées alors elle se baissa pour essuyer la pointe de la chaussure. Elle se plia en deux et la chaîne de son collier se brisa.Peut-être était-elle trop âgée ? C'était vrai que porter le poids de ce bijou plus d'une dizaine d'année était déjà un succès. Elle ramassa le bijou dans sa main et récupéra la chaîne qui tomba sur sa jupe. Elle observa la chaîne de plus près pour savoir ce qui avait cassé et ce fut le fermoir qui eut cédé. Nicky le remplacerait lorsqu'elle en aura l'occasion. Elle prit le bijou dans sa main car il avait une valeur sentimentale importante et elle referma sa main sur lui. Elle releva le visage pour savoir où en était la conversation.


_________________
Nicky J. Stewart
Je te mâche et je te crache car c'est tout ce qu'est un amour de jeunesse alors attire moi contre toi et embrasse moi passionnément.
Nicky ✰
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« The Morrigane »
avatar
Avatar : Megan Fox

Couleur : Darkred


Copyright : Myself

Citation : La vie n'est pas réprésentée par le bien et le mal. Elle est le simple fruit d'un amour sauvage et dangereux

Pensées : 82

À Philadelphia depuis : 18/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 364
Surnom: Maitresse des ombres, Vic (pour les très très proche sous peine de mourir.... vite)
Race:

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Ven 3 Oct - 11:55


Une histoire de famille


« La force mentale grandit en fonction de la durée qu'on exerce ce métier. De plus, il ne suffit pas d'avoir un aspect parfait pour pratiquer le métier. Adèle n'est pas une femme avec un charme inébranlable, elle a juste une belle voix. Ce n'est pas l'apparence qui fait devenir quelqu'un. C'est ce que l'on est ou l'on devient. »

Le rire de la Morrigane accompagna celui de la jeune fille. N'importe qui ne devenait célèbre, c'était bien connu. Qu'est ce qu'elle pensait cette enfant ? Qu'elle vivait chez les bisounours. Et pourtant, Victoire était loin d'être offusquée qu'elle ait osé lui répondre, au contraire. Il fallait qu'elle possède le mordant nécessaire à la célébrité si elle voulait parvenir à quelque chose dans ce monde si dangereux. Adèle. Quel doux rêve que de parler d'elle. C'était la seule. Et elle n'était pas si célèbre que cela. La petite gamine devait se faire une raison. Combien de star avaient du changer leur musique, changer leur vêtement pour devenir ce qu'on attendait d'eux ?

« Tu crois vraiment qu'on peut se permettre d'engager n'importe qui sous prétexte qu'on a une belle voix. Non, chérie. Tu vois Lady Gaga a été connu car elle s'est dénudée en jouant du piano. On l'a pas écouté , on l'a regardé ! Les stars connus parce qu'ils sont moches c'est par pitié et ils n'ont jamais tellement marché.Si Amy Whinehouse est morte d'une désintox c'est qu'elle a compris que sa carrière allait s'arrêter donc elle voulait finir en beauté avant d'être oublié à vie ! »

Amy Whinehouse n'était pas morte d'une désintox, mais de cela, la brune ne pouvait se douter. Le regard de la maitresse des ombres croisa un instant celui de cette jeune adulte, lui accordant un infime sourire en coin. Cette humaine pouvait se révéler très intéressante. Mais elle avait raison sur le fond. Les stars étaient toutes nées dans le même moule si elles voulaient la véritable célébrité. Remplir des stades, être reconnu dans la rue, il fallait s'en donner les moyens. Les groupes dont le chanteur était laid n'avait aucune chance. Le plus bel exemple pouvait en être Thirty Seconds to Mars. Ils n'étaient connu que pour avoir dans leur rang Jared Leto. Le reste... La musique, leur réputation, les groupies s'en fichaient du moment qu'elles pouvaient baver sur le chanteur. Il en était de même pour les femmes. Elles devaient être belles, désirées. Miley Cirus n'avait jamais fait autant parler d'elle avant de devenir une trainée.

« Vous pouvez toujours essayer de trouver la célébrité de la sorte. Mais je ne m'occupe pas de personnes sans ambitions. Avec moi, vous remplirez même les stades à l'étranger. Si vous voulez rester à chanter dans des bars ou à la kermesse de l'école primaire, c'est votre unique choix mais à ce moment là, je vous montre volontiers la porte. »

Victoire n'avait pas pour habitude d'être tendre avant que ses artistes n'aient signé. Pas plus par la suite mais elle était moins véritable glaçon.

« Votre choix made.... »

La voix de la Morrigane s'étrangla lorsque la chaine se brisa. Elle aurait voulu ne rien montrer mais elle reconnaissait ce médaillon pour l'avoir porté contre son sein pendant si longtemps. Son souffle se bloqua dans sa gorge, ses yeux si bleus se faisaient étincelles. C'était tout bonnement impossible qu'elle vienne se jeter dans la gueule du loup. Elle posa une main surprise sur son propre ventre, se rappelant cette enfant qui y avait grandit. Non. C'était improbable.

« Où avez vous eu ce médaillon ! »

Elle n'avait voulu que sa voix soit si froide mais elle avait totalement oublié la présence de cette future jeune artiste qui venait pour signer un contrat, focalisée sur le visage qu'elle savait avoir déjà vu quelque part. Ce regard... C'était impossible. Tout bonnement impossible. La brune avait surement volé le médaillon qu'elle trouvait beau dans le cassier d'une fille de son école. "Tu le porteras pour te souvenir de moi petite fille. Je ne peux te garder près de moi. Je t'aime" Dernières paroles d'une mère à sa fille, qui venait maintenant hanter les pensées de Victoire. C'était impossible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Queen Bitch »
avatar
Avatar : Jessica Lowndes

Couleur : #F5A9BC


Copyright : Yellow Banana

Pensées : 163

À Philadelphia depuis : 24/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Nini
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Dim 5 Oct - 21:06


Une histoire de famille


Nicky pouvait constater que aujourd'hui ils vivaient encore des personnes qui ne connaissaient rien du monde extérieur ou presque rien. La naïveté était encore important à ce jour. Les jeunes filles et les jeunes  hommes cupides ne devraient plus exister. Ils pourraient être en danger constant. Nicky gardait ses pensées pour elle car elle savait que Mélissa avait beau être timide et fragile, elle n'était pas si renfermée qu'elle le semblait.

La brune d'en face se mit à rire comme Nicky le faisait. Il fallait dire qu'il y avait manière de rire. Mélissa devrait des choses qu'il n'arrivait à l'échelle de une personne sur Terre. C'était une chance et non courant. Pour être parmi ses cas, il fallait vraiment être chanceuse ce dont elle ne semblait pas être actuellement car elle ratait un stupide rendez-vous sous prétexte qu'elle manquait de répondant.

Elle venait de refermer sa porte vers son avenir. Les phrases de Madame la brune voulaient tout dire. Il fallait qu'elle montre une motivation, une volonté de réussir. Il fallait montrer que tout n'allait pas s'effondrer si vite.

Nicky s'abaissa par la suite à cause de ses chaussures qui n'étaient pas parfaitement propres. La chaîne du collier qu'elle portait autour de son cou se brisa. Elle ramassa en observant le fermoir cassé puis elle se remit dans la conversation s'ayant absenter durant l'espace de quelques minutes. La conversation n'avait pas semblé évoluer. La brune se faisait regarder de partout à croire que ce qu'elle venait de faire était une catastrophe. C'est qu'un collier, occupez-vous de vos affaires. Le regard insistant de la femme stoppa Nicky dans ses mouvements. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait.

Wahou. Agression verbale ! C'est pire que sexuelle ça ! Calme, calme ! On ne crie pas sur Nicky. Elle a déjà eu assez de papa et maman qui la disputent lorsqu'elle faisait des bêtises, c'est bon. Nicky n'avait  rien fait. Elle se sentit un peu offensée par son " où vous l'avez eu ? ". Elle n'est pas une voleuse et c'est un cadeau. Elle a largement les moyens de se payer ce qu'elle veut. Nicky était persuadée que son ex-mari a dû lui offrir le même sauf qu'elle l'a perdue et elle pense que toute la planète a volé son putain de bijou. Non mais oh, bonjour la folle ! Nicky n'y ait pour rien. Sa mère maternelle lui a offert et jamais elle ne se le laissera prendre. Nicky rétorqua avec finesse pour revenir au sujet principal :

« Il m'appartient. C'est un cadeau sentimental. Revenons au sujet initial car cela est plus important.  »

Elle voulait qu'on reparle de Mélissa. Nicky n'avait pas besoin de savoir ses petits problèmes de vie. On parle professionnel avant de parler sentimental. Cela ne ferait pas avancer les choses. Nicky garda le bijou dans sa main creuse et l'observait, se désintéressant du sujet.

Mélissa était légèrement perturbée parce qu'il venait de se passer si bien qu'elle n'avait pas la même attitude que Nicky a toute épreuve :

«  Je ne comprends pas ce qu'il se passe. Y'a t'il un problème ? Et..je voulais ajouter que vous avez peut-être raison. Je suis déterminée à changer quoi que ce soit sur moi si cela est nécessaire.  »

Mélissa voulait montrer qu'elle était déterminée à faire des efforts pour s'intégrer dans ce monde qui semblait impénétrable. Elle n'était pas prête à se dénuder mais elle pouvait se donner un autre style différent de celui d'une femme sage. Elle voulait apprendre. Elle voulait montrer ce dont elle était capable de faire. Elle se sentait capable de faire plein de chose. Elle se sentait prête à assumer un rôle et elle savait qu'elle pouvait compter sur Nicky pour l'aider à réussir.

Nicky cogitait déjà à l'idée de la décoincer. Rien de mieux que de lui offrir Matthew pour une nuit. Demain, elle se sentira mieux. Il va la dominer mais...elle va se sentir moins timide et sûrement plus à l'aise.


_________________
Nicky J. Stewart
Je te mâche et je te crache car c'est tout ce qu'est un amour de jeunesse alors attire moi contre toi et embrasse moi passionnément.
Nicky ✰
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« The Morrigane »
avatar
Avatar : Megan Fox

Couleur : Darkred


Copyright : Myself

Citation : La vie n'est pas réprésentée par le bien et le mal. Elle est le simple fruit d'un amour sauvage et dangereux

Pensées : 82

À Philadelphia depuis : 18/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 364
Surnom: Maitresse des ombres, Vic (pour les très très proche sous peine de mourir.... vite)
Race:

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Lun 6 Oct - 18:34


Une histoire de famille

Alors qu'elle ôtait le bijoux de son regard, Aphrodite ressentir de nouveau cette déchirure dans son cœur. Elle l'avait fait taire en givrant le moindre de ses sentiments, en s'engouffrant dans une pente qui l'avait fait se faire haïr. Mais elle était la Morigane et la chef de l'ombre ne pouvait avoir une humaine pour fille. Elle n'avait pas d'enfants. Aux yeux du monde, elle vivait seule. Aux yeux du monde, elle était un glaçon qu'on ne pouvait aimer, un monstre de froideur. Oui, elle l'était. Mais n'avait-elle était si douce et si proche de rejoindre la lumière lorsque son loup était encore en vie ? Elle se souvenait encore des lèvres du blond, de ses si beaux yeux bleus. Victoire ne vivait plus depuis longtemps dans les souvenirs mais elle gardait dans le plus profond de son coeur la présence de son unique alpha qui avait sut l'aimer et qu'elle avait aimé. Lui, elle aurait porté ses enfants avec bonheur. Au lieu d'avoir une fille d'un humain qui deviendrait le frêne.

« Il m'appartient. C'est un cadeau sentimental. Revenons au sujet initial car cela est plus important.  »

Non ! Elle voulait savoir où cette petite pute avait eu le médaillon de sa fille ! Elles avaient les mêmes traits toutes les deux mais elle avait toujours rêvé sa fille, aussi brune qu'elle et héritière des prunelles si connues des de Blois. Les yeux verts n'avaient rien à voir avec elle. C'était impossible ! Cette petite peste était une imposteuse. Victoire n'écouta même pas les paroles de celle qui aurait dut être le centre de son attention mais qui l'avait perdu depuis longtemps. Cette gamine arrogante, aussi belle que la dirigeante de la lumière sa fille ? Improbable !

Victoire essayait tant bien que mal de rester de marbre alors qu'elle aurait tuer et torturé cette petite voleuse plutôt deux fois qu'une. Mais cette dur et ses mains qui tremblaient sur le bureau la trahissait. Elle ne montrerait aucune pitié pour cette voleuse ! Jamais ! Plutôt mourir que de lui accorder le pardon du vol. La brune se frottait à quelqu'un de bien trop dangereux, elle n'en avait même pas conscience.

" Il ne peut t'appartenir ! Celle qui doit le posséder ne peut te ressembler ! Sa mère la cherche et ce n'est certainement pas toi !

Victoire était glaciale, encore plus que tout à l'heure. Son regard était de givre, son visage fermé, ses lèvres plissées. Elle allait la tuer et le bois de rose commençait déjà à marquer de la chaleur qui s'échappait des paumes de la Morrigane. L'Ombre ne pardonne pas. L'Ombre trahit et frapper, en face ou dans le dos. Mais l'Ombre ne pardonne jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Queen Bitch »
avatar
Avatar : Jessica Lowndes

Couleur : #F5A9BC


Copyright : Yellow Banana

Pensées : 163

À Philadelphia depuis : 24/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Nini
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Lun 6 Oct - 21:28


Une histoire de famille

Nicky aurait voulu se taire plutôt que d'agir car ce qu'elle semblait avoir dit n'avait fait qu'aggraver la femme qui lui faisait face. Ce n'était pas de sa faute si elle possédait ce stupide collier que lui avait offert sa mère dont elle ne connaissait rien et au final, elle ne savait si c'était un bien ou un mal de pas l'avoir connu. Si on l'a abandonné, ce fut pour une raison. Sa mère était peut-être une prostituée qui n'avait pas fait attention ou une femme n'ayant pas les moyens d'élever un enfant ou bien une femme qui ne voulait pas avoir d'enfant et qui le regrette désormais. Tous les cas étaient possibles.

Elle dériva le sujet pour retourner au sujet principal cependant tout le monde ne fut d'accord avec ce qu'elle avait décidé. Elle ne le vit pas dès le départ mais ce qu'on lui dit, lui déplut. Nicky n'était pas ici pour se faire juger, ni pour se faire passer un savon sur un collier. Nicky savait que c'était le sien. Elle l'a toujours connu autour de son cou et nul part ailleurs. Il lui appartient et cela elle en a la certitude. Elle ne comprenait pas tout ce qu'on lui disait mais elle ne cherchait pas à comprendre. Il était à elle. Il lui appartenait. Elle se leva de sa chaise et elle se mit à hurler son désaccord :

«  Il m'appartient ! Ma mère me l'a offerte ! Il est à mon cou depuis que je suis petite alors je sais très bien qu'il est mien ! »

Mélissa se redressa et sans demander rien à personne. Elle quitta la pièce, elle n'aimait pas les tournures que prenaient cette scène. Elle préférait partir que d'être témoin d'acte de violence féminine.Elle referma la porte et attendit plus loin. Elle tremblait la pauvre enfant. Elle ne comprenait rien à la situation et elle s'effaçait.
Nicky venait de comprendre une chose en se remémorant une phrase " Sa mère la cherche.". Nicky se fichait bien que sa mère la cherchait ou pas. Elle ne voulait pas la voir. Elle avait un semblant de bonheur. Elle ne voulait pas être détruite encore une fois. Elle aurait pu s'effondrer mais elle ne voulait pas. Elle l'a attendue sa mère, elle l'a attendue puis elle a perdu espoir. Elle ne veut pas la voir. Tout le monde n'est pas heureux de rencontrer ses parents biologiques.

«  - Si vous connaissez ma mère, dites lui que je suis heureuse et je n'ai pas besoin d'elle. Je n'aurai pas envie de la rencontrer.  »

Elle a existé mais Nicky a fait une croix sur le fait qu'elle pouvait revenir. Ce n'est pas aujourd'hui qu'elle avait eu envie de la voir, c'était lorsqu'elle était jeune, qu'elle était innocente et qu'elle avait besoin d'une mère. Nicky a connu trop de mésaventures par sa faute. Sa mère était son malheur. Si elle avait été là, Nicky aurait connu une enfance plus heureuse que celle qu'elle avait connu. Elle est l'unique responsable de sa pathétique vie.

Elle déserra la main dans laquelle elle avait son collier brisé et elle l'a jeté sur le bureau. Une larme solitaire quitta le fond de ses yeux verts et se glissa contre sa joue :

«  Vous le voulez tellement. Gardez le ! Elle n'existe pas pour toi. Elle n'existe plus. Je n'ai plus besoin de stupide collier de faux espoir. »

Nicky eut envie de partir soudainement mais elle ne put enchaîner un mouvement se dirigeant vers la sortie. Elle est figée car c'était la première fois qu'elle se séparait de ce collier. Elle voulut le temps de quelques secondes, tendre la main et récupérer le collier mais elle ne put. Elle avait bien trop de fierté pour renoncer aux choix qu'elle venait de faire. Elle venait de renoncer à ses rêves d'enfants. Voir un jour, sa mère venir la chercher, la prendre dans ses bras et ne plus jamais l'abandonner. Les rêves étaient finis et la triste vérité avait été acceptée par Nicky. Elle vivait avec et elle vivrait encore avec.


_________________
Nicky J. Stewart
Je te mâche et je te crache car c'est tout ce qu'est un amour de jeunesse alors attire moi contre toi et embrasse moi passionnément.
Nicky ✰
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« The Morrigane »
avatar
Avatar : Megan Fox

Couleur : Darkred


Copyright : Myself

Citation : La vie n'est pas réprésentée par le bien et le mal. Elle est le simple fruit d'un amour sauvage et dangereux

Pensées : 82

À Philadelphia depuis : 18/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 364
Surnom: Maitresse des ombres, Vic (pour les très très proche sous peine de mourir.... vite)
Race:

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Mar 7 Oct - 13:32


Une histoire de famille

« Il m'appartient ! Ma mère me l'a offerte ! Il est à mon cou depuis que je suis petite alors je sais très bien qu'il est mien ! »

Toute lumière disparue du regard de la Morrigane. Elle était aussi vide qu’une coque qui comprend enfin la vérité. Victoire n’accorda pas un regard à la jeune fille qui quittait la pièce, se promettant néanmoins de la rappeler. Elle avait de la voix et semblait avoir du cœur. Être prête à tout pour son public. La brune se tourna pourtant vers celle qui… sa fille. C’était donc sa fille devant elle. A son cou depuis qu’elle était petite. C’était elle qui lui avait mis, dans une promesse de la retrouver. Elle ne pouvait avoir une humaine pour fille mais…. Elle tenait toujours à elle, quelque part dans son sein elle revoyait la présence de celle qui fut son si beau bébé.

Les paroles de sa fille avait sus la calmer. Voilà pourquoi elle reconnaissait ses traits. Voilà 500 ans qu’elle les voyait dans le miroir. Elles se ressemblaient, c’était certain. Une mimique en commun, la noirceur de leur si belle chevelure, la force de leur caractère. Que n’aurait donné Victoire pour le dire. Pour énoncer toute la vérité à cette enfant qui voulait devenir femme trop vite. Elle ne le pouvait. Elle ne pouvait dévoiler ce qu’elle avait fait, même si elle l’avait voulu.

« - Si vous connaissez ma mère, dites lui que je suis heureuse et je n'ai pas besoin d'elle. Je n'aurai pas envie de la rencontrer. »

C’était un coup de poignard en plein cœur. La bile remonta le long de la gorge de la si jolie brune mais elle n’en laissa rien paraitre. Elle avait appris à vivre derrière un masque, à ne pas montrer que la mort de son âme sœur l’avait détruite. Alors sa fille, la chaire de son sang, elle ne devait pas montrer ce qu’elle éprouvait pour elle. Cette gamine n’avait pas idée du pouvoir qu’elle tenait entre ses mains.

« Tu ignores à quel point elle t’aime et combien elle t’as cherché. Tu ne sais rien petite fille alors pourquoi la haïr quand elle ne cherchait que ton bonheur ? »

Une amie. Ce n’était qu’une amie à elle qui était mère de cette jeune fille. Victoire ne l’avait pas portée pendant 9 mois. Rien de tout cela. Elle n’avait jamais eu d’enfant, tout le monde le savait. Elle ne le voulait. Et pourtant sa voix était bien plus douce, bien moins glaciale qu’avant. Dans le regard de la Morigane brillait maintenant un reste d’humanité qu’elle croyait avoir perdu depuis longtemps.

« Vous le voulez tellement. Gardez le ! Elle n'existe pas pour toi. Elle n'existe plus. Je n'ai plus besoin de stupide collier de faux espoir. »

Aphrodite regarda le médaillon, son cœur blessé et son orgueil en miette. Ses yeux s’attardèrent sur la larme solitaire de celle qui était sa fille. Elle aurait voulu la prendre dans ses bras, la supplier de la pardonner. Mais elle n’en avait pas le droit et sa dureté légendaire ne devait pas être brisée pour elle. Elle caressa donc le médaillon du regard, se souvenant de chaque imperfection mais ne le prit pas.

« Reprends le. Je suis sur que ta mère t’aime et si elle n’est avec toi aujourd’hui, c’est pour te proteger d’elle et des siens. »

Ce n’était pas un mensonge. La simple vérité. Victoire était sincère. Les siens tueraient la brune sans le moindre état d’âme s’ils apprenaient son existence. Elle devait restée cachée. D’autant plus que l’Ombre n’était pas sa seule famille. Son père et sa mère étaient tous deux dirigeants. C’était dangereux pour une humaine. Très dangereux. Trop surement.

_________________
Last will are liars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Queen Bitch »
avatar
Avatar : Jessica Lowndes

Couleur : #F5A9BC


Copyright : Yellow Banana

Pensées : 163

À Philadelphia depuis : 24/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Nini
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Mar 7 Oct - 20:18


Une histoire de famille


Nicky commençait à vraiment partir dans les tours. Ce n'était pas de sa faute si elle avait tellement à reprocher. Elle n'allait pas non plus accueillir sa mère dans ses bras à sa première rencontre. Nicky avait tellement souffert à cause de cet abandon. Si on ne l'avait pas abandonné, elle n'aurait pas eu besoin de connaître une autre famille. Elle n'aurait pas eu besoin de trouver refuge dans une famille dérangée qui l'a abandonna et elle n'aurait pas eu besoin de trouver une autre famille semi-parfaite. Bonjour le paradis ! Nicky avait trop souffert pour accueillir sa mère biologique à bras ouvert. Elle n'était plus prête. Elle ne pouvait oublier sa vie et maintenant que sa vie devenait normale. Sa mère faisait son retour. Elle n'en voulait pas. Elle ne voulait pas être une nouvelle fois dérangée. Elle ne voulait plus d'une vie qui n'a pas de sens. Elle veut être heureuse même si le bonheur n'arrive pas chez Nicky Stewart. Il n'arrivera jamais. Elle aimerait avoir la famille parfaite, non les tromperies actuelles de son père. Elle aimerait avoir un petit copain parfait qu'elle aime et qu'il aime mais elle ne peut. On choisit la beauté extérieure mais on n'obtient pas la beauté intérieure. C'était bien connu !

Ignorer à quel point elle l'aime ? C'est une blague ! Si Nicky avait été aimé, elle n'aurait jamais été adoptée. Elle n'aurait jamais eu besoin de traîner dans n'importe quelle famille. Chercher son bonheur ? Non mais n'importe quoi. Nicky n'a jamais été heureuse et elle ne le sera jamais. Elle ne pouvait entendre cela. Elle ne pouvait croire en ses mots. Elle ne voulait plus croire ce qu'on lui disait. On l'aurait cherché ? Comment ne pas trouver Nicky. Elle était bien connue dans cette ville.

« C'est faux ! Tout est faux ! Si elle m'avait vraiment cherché, elle m'aurait trouvé ! Tout le monde me connaît. Tout le monde sait qui je suis !  Je suis Nicky Stewart, putain !On ne peut pas parler de bonheur car elle a ruinée toute ma vie. TOUTE MA VIE ! Si elle m'avait pas abandonné, j'aurais peut-être eu une vie meilleure que celle que j'ai connu. Ca n'a plus d'importance car quoi qu'il arrive c'est de sa faute ! Tout est de sa faute ! »

Nicky jeta par la suite ce médaillon. Celui qu'elle avait porté à son cou depuis qu'elle est jeune, depuis qu'elle n'a plus de trace de sa mère. Elle n'avait jamais osé de faire cela et pourtant , ce fut aujourd'hui qu'elle décida de tirer un trait sur son passé. C'est aujourd'hui qu'elle eut envie de connaître une nouvelle vie et de laisser ce qui est derrière elle.

La femme lui conseilla de le reprendre et de le conserver. Nicky refusa catégoriquement. Cela faisait trop de bien de se sentir libre. Elle ne voulait plus de faux espoir. Elle avait grandi et n'était plus ainsi. Elle rêvait d'un avenir meilleur que son passé.Aimer, si seulement quelqu'un savait ce que ça voulait vraiment dire car Nicky ne voulait plus entendre parler d'amour sans avoir la véritable preuve que quelqu'un l'aime.

« Personne ne m'aime et je ne veux de l'amour de personne. Elle a bien raison de rester loin de moi. Je n'ai pas besoin de rencontrer une prostituée manquant de classe et de charisme mais surtout d'argent. Ca fera bien trop tâche à ma réputation. »

Nicky est devenu ce qu'elle ne voulait jamais être lorsqu'elle était enfant. Elle était devenu une peste, le genre de fille qui était son opposé. Elle préférait tenir fermement sa peluche dans ses bras et sanglotait pour se réconforter que jouer la petite starlette à se maquiller devant le miroir. Elle en avait fini avec ce temps et personne ne la ferait revenir en arrière.

_________________
Nicky J. Stewart
Je te mâche et je te crache car c'est tout ce qu'est un amour de jeunesse alors attire moi contre toi et embrasse moi passionnément.
Nicky ✰
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« The Morrigane »
avatar
Avatar : Megan Fox

Couleur : Darkred


Copyright : Myself

Citation : La vie n'est pas réprésentée par le bien et le mal. Elle est le simple fruit d'un amour sauvage et dangereux

Pensées : 82

À Philadelphia depuis : 18/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 364
Surnom: Maitresse des ombres, Vic (pour les très très proche sous peine de mourir.... vite)
Race:

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Dim 19 Oct - 9:36


Une histoire de famille

« C'est faux ! Tout est faux ! Si elle m'avait vraiment cherché, elle m'aurait trouvé ! Tout le monde me connaît. Tout le monde sait qui je suis ! Je suis Nicky Stewart, putain !On ne peut pas parler de bonheur car elle a ruinée toute ma vie. TOUTE MA VIE ! Si elle m'avait pas abandonné, j'aurais peut-être eu une vie meilleure que celle que j'ai connu. Ca n'a plus d'importance car quoi qu'il arrive c'est de sa faute ! Tout est de sa faute ! »

Victoire restait sagement assise à son bureau et pourtant son sang était depuis longtemps devenu aussi chaud que le pouvoir de ses mains. Elle ôta d'ailleurs ses dernières du bureau où elles avaient appliqué une marque de brûlé, fonçant le bois blanc. Elle serait les dents mais comme toujours, rien n'était visible sur son visage. Elle saurait se taire. La brune ne dirait rien à sa fille. Elle aurait été pourtant si facile à manipuler cette enfant en manque d'amour. Brisée, construite pour être mieux brisée une nouvelle fois. Victoire savait très bien qu'elle aurait pu faire de la jeune fille un parfait chien de compagnie. Et pourtant, pour une fois, elle ne le voulait pas. Elle voulait la laisser libre... Du moins, autant qu'elle ne pouvait quand elle savait que le sang si pur des De Blois coulait dans ses veines. Nicky était la dernière de cette prestigieuse lignée, si on oubliait Victoire. Et pourtant, elle était humaine, tuant pour de bon le sang de cette famille. Il n'y avait plus que la Morrigane. Les futurs ne seront rien d'autres que des humains.

« Personne ne m'aime et je ne veux de l'amour de personne. Elle a bien raison de rester loin de moi. Je n'ai pas besoin de rencontrer une prostituée manquant de classe et de charisme mais surtout d'argent. Ca fera bien trop tâche à ma réputation. »

Victoire soupira, sans même le cacher. Elle ressemblait donc à une prostituée avec sa jupe noire cintrée et son chemisier dont les derniers boutons ouvert laissaient voir la naissance d'une poitrine parfaite. Elle aurait plus dit femme d'affaire stricte mais puisque la gamine le disait. Elle leva les yeux au ciel avant de répondre d'une voix cassante :

« Ta mère a bien plus de classe que toi gamine. Et tu ressembles plus à une putain qu'elle ne l'a jamais été. C'est mon imble avis. Maintenant dégage puisque ton coeur est fermé à tout amour. J'aurais peut-être pu te mener à ta mère mais puisque tu n'en as aucune avis. Et dit à la gosse qu'elle revienne un autre jour. Sans toi. »

Le coeur de glace de la belle était encore brisé. Une fois de plus. Jamais Nicky n'aurait pu imaginer qu'elle avait sa mère devant elle. Et que cette dernière refusait de parler, refusait de lui dire la vérité. Non par peur du rejet. Par peur qu'on le découvre. Victoire était égoïste, c'était vrai. Elle ne voulait pas que son plan si parfait échoue à cause d'une petite tête de mule. Elle avait mit trop d'année à devenir ce qu'elle était et un petit grain de sable n'avait aucun droit de venir tout chambouler. Qu'importe si ce petit grain de sable était sa fille. Qu'elle soit de son sang ne changeait rien. C'était même encore plus dangereux. Victoire n'avait elle pas promis de tuer tous ceux qui partageaient ses gènes ? Par vengeance. Si Nicky n'était pas née à l'époque, elle était pourtant le souvenir de quelque chose qui la dépassait. Comment une pauvre humaine pouvait avoir conscience des luttes entre l'Ombre et la Lumière ?

_________________
Last will are liars


Dernière édition par Victoire de Blois le Dim 2 Nov - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Queen Bitch »
avatar
Avatar : Jessica Lowndes

Couleur : #F5A9BC


Copyright : Yellow Banana

Pensées : 163

À Philadelphia depuis : 24/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Nini
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Mar 21 Oct - 19:53


Une histoire de famille


Blablabla que de paroles inutiles. Nicky savait très bien qu'elle ne demeurait en aucun cas une prostituée. Ce n'était pas une femme qui allait la catégoriser ainsi. La prostitution n'est pas son domaine. Partir ? Ce n'était que l'envie manquait car Nicky montrait qu'elle était une femme couverte de faiblesse. Si elle l'était ainsi, ce n'était pas sa faute. Sa vie n'était qu'un reflet de son caractère. Pauvre poupée de porcelaine qui ne se brise pas lorsqu'elle se fracasse sur le sol. Nicky est indestructible lorsque les entailles sont superficielles.

D'un autre côté, elle n'était pas entièrement fermée mais elle ne savait si c'était une bonne chose de savoir qui était sa mère. Elle pourrait être déçue ou bien l'enfant la plus heureuse. Elle demeurait déjà très heureuse. Elle avait un semblant de bonheur qui tenait en équilibre au-dessus d'un vide. Une fissure, un impact et tout son royaume s'effondrait. Fallait- t'il qu'elle ose, qu'elle ose de faire tout effondrer ?

Mélissa devait revenir. Oui ou Non ? C'était à Nicky d'en décider. Mélissa fera selon ce que Nicky voudra. Allait t'elle laisser Mélissa voler de ses propres ailes. La délivrer de ses chaînes , Nicky n'était pas sûr de vouloir faire cela. Elle avait plusieurs sujets mais leur liberté n'était pas ce qu'elle aimait leur accorder si cela ne lui apportait aucun intérêt. Mélissa était trop bonne, trop conne. Elle était bien d'une simplicité qui ne devrait plus exister dans ce monde de hyène. Nicky se mit à glisser sa langue sur le creux de ses lèvres. Peu lui importait les tons glacials, peu lui importait ce qu'on essayait de lui faire. Seul ses pensées faisaient irruption à ses propres émotions.

« Je ne suis pas fermée seulement réaliste. Ma mère ne fera pas mon bonheur. Elle ne changera rien à ma vie. Elle n'a été que ma génitrice car aujourd'hui, je ne lui porte pas d'amour, comme je porte d'amour à quasiment personne. Après si elle veut me voir, je la laisse prendre contact. Je peux lui accorder dix minutes en ce moment-même. Elle n'aura pas plus. »

Nicky crut en avoir fini mais elle oublia de préciser le cas qu'était Mélissa.

« Mélissa m'appartient. C'est à moi de décider si je veux qu'elle revienne vous voir. Je suis sa Reine , elle est mon sujet. C'est bien connu, si la Reine tombe, les sujets se perdent et deviennent rien. Cela sera avec moi ou rien. »

Nicky accrocha un fin sourire de peste hypocrite. Une fâcheuse habitude qu'elle avait prise au fil du temps.

« Ah oui, et si j'ai ce comportement. Je ne suis pas à plaindre. C'est dans mes gênes... »

Elle balaya ses cheveux tel une peste qui tournait le dos à la scène qui se déroulait lorsqu'elle n'avait plus rien à y faire. Ce n'était pas un message qu'elle faisait passer juste son attitude de gamine capricieuse qui finit par tout avoir. Nicky n'appartenait peut-être pas réellement à la famille Stewart mais elle copiait leur mode de vie. En partie, celui de son père car si papa Stewart était un homme ne se souciant peu de sa vie de famille, ce n'était qu'un exemple à prendre. Elle se fichait de lui mais elle aimait l'assurance qu'il avait.

Son père biologique ? Comment était t'il ? Nicky ne s'était jamais posée la question car pour elle, les hommes n'étaient bon qu'à se divertir et à se reproduire. On ne devait s'attacher à beaucoup d'hommes. Deux suffisent pour les sentiments liées, l'amant et le mari. Un sert de divertissement tandis que l'autre permet de tenir une vie familiale heureuse.

_________________
Nicky J. Stewart
Je te mâche et je te crache car c'est tout ce qu'est un amour de jeunesse alors attire moi contre toi et embrasse moi passionnément.
Nicky ✰
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« The Morrigane »
avatar
Avatar : Megan Fox

Couleur : Darkred


Copyright : Myself

Citation : La vie n'est pas réprésentée par le bien et le mal. Elle est le simple fruit d'un amour sauvage et dangereux

Pensées : 82

À Philadelphia depuis : 18/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 364
Surnom: Maitresse des ombres, Vic (pour les très très proche sous peine de mourir.... vite)
Race:

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   Dim 9 Nov - 18:36


Une histoire de famille

Victoire inspira profondément. En tant d'année d'existence, elle aurait apprit à se contrôler. Mais c'était un élément trop violent pour qu'elle puisse totalement garder le total contrôle. Sa fille. C'était sa fille devant elle. Leurs traits avaient des airs en commun, c'était indéniable. Maintenant, la maitresse des Ombres le voyait. Elle serra sa main sur le bureau, leur chaleur incroyablement réduite.

« Je ne suis pas fermée seulement réaliste. Ma mère ne fera pas mon bonheur. Elle ne changera rien à ma vie. Elle n'a été que ma génitrice car aujourd'hui, je ne lui porte pas d'amour, comme je porte d'amour à quasiment personne. Après si elle veut me voir, je la laisse prendre contact. Je peux lui accorder dix minutes en ce moment-même. Elle n'aura pas plus. »


Alors qu'elle mourrait d'envie de lui balancer la vérité, juste pour voir son visage exprimer un sentiment, Victoire resta de marbre. Elle plongea son regard dans celui de Nicky, reconnaissant dans les prunelles vertes celles de sa mère. Elle les avait faites fermer depuis tellement longtemps. C'était comme un fantôme ressortant d'une passé étrange.

« Mélissa m'appartient. C'est à moi de décider si je veux qu'elle revienne vous voir. Je suis sa Reine , elle est mon sujet. C'est bien connu, si la Reine tombe, les sujets se perdent et deviennent rien. Cela sera avec moi ou rien. Ah oui, et si j'ai ce comportement. Je ne suis pas à plaindre. C'est dans mes gênes... »

Victoire ne pu retenir un sourire. Sa fille était comme elle. Réellement comme elle et la séparation n'y avait rien changé. Deux reines qui s'affrontaient sans savoir ce qui les liait. Mais surtout, Nicky n'imaginait pas dans quoi elle venait de se fourrer. Car si elle était reine d'un pauvre lycée humain, Victoire l'était de l'Ombre, un rang bien plus glorieux et surtout bien plus dangereux pour elle comme pour ses sujets.

Sans un mot, Victoire désigna la porte à la jeune brune. Sa fille... Elle avait besoin de temps pour mettre les choses au clair. "Sort de ce bureau. Je ne veux plus vous voir, toi comme cette petite idiote qui t'accompagne. Dommage pour elle, elle avait une belle voix. Mais elle a laissé sa chance filer. Toi de même. Connaitre d'où tu viens ne t’intéresses pas. Sentiments particuliers pour une humaine." Le terme avait sifflé entre ses dents comme le venin d'une vipère mais avec que Nicky est pu faire le moindre geste ou répondre la moindre chose, une montagne de muscle l'avait déjà foutu dehors, sur une simple demande mentale de la Morrigane. Elle savait que la gamine se poserait des questions. Elle savait aussi que quoi qu'il advienne, elle devrait lui dire la vérité. Jouer avec cela, avec le pouvoir que l'amour exerçait sur ses imbéciles d'humains, Victoire en était capable. Et pourtant, elle gardait un sursaut d'amour maternel. La douleur qu'elle avait ressentit quand Nicky avait prononcé ses mots avait était douloureuse. Mais cela, jamais elle ne le montrerait. Jamais.

Spoiler:
 

_________________
Last will are liars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« »
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome in hell my darling [PV Nicky Stewart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign of Liars :: Philadelphia City :: West :: Palace Morrigan-