Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Coucou les amis ! Reign Of Liars vient tout juste d'ouvrir ses portes, rien que pour vous ! Soyez les premiers à vous inscrire. Faites un tour chez les posts vacants et venez nous rejoindre ! Vous serez les bienvenus dans ce monde de fou !!!

Partagez | 
 

 Nicky Jessica Stewart ~ «Les bons amants, ce sont les femmes qui les construisent.Les hommes, il faut tout leur apprendre et surtout leur laisser croire le contraire.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

« Queen Bitch »
avatar
Avatar : Jessica Lowndes

Couleur : #F5A9BC


Copyright : Yellow Banana

Pensées : 163

À Philadelphia depuis : 24/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Nini
Race: Humaine

MessageSujet: Nicky Jessica Stewart ~ «Les bons amants, ce sont les femmes qui les construisent.Les hommes, il faut tout leur apprendre et surtout leur laisser croire le contraire.»   Lun 15 Sep - 20:02





Nicky Jessica Stewart



Identity

Nom △  Stewart
Prénom Jessica
Age18 ans
SexeFéminin
NationalitéAméricaine
EspèceHumain
GroupeIndifferent
Orientation Sexuelle Hétéro/ Bi
Métier Lycéenne
AvatarJessica Lowndes
Rang SpécialNada


Physique / Caractère
1m65, de longs cheveux bruns, une belle poitrine et des beaux yeux verts. Voilà comment résumé Nicky en quelques mots. Elle est une femme qui a souffert et qui veut être remboursée de ses douleurs. On l'a toujours rejeté durant son enfance surtout les hommes et elle ne veut plus de cela alors elle évite les attachements si elle se rend compte qu'ils seront inutiles. Nicky a un caractère de peste mais elle peut être relativement douce lorsqu'on la connaît très bien. Elle est l'enfant qu'elle a été sous cette apparence d'adolescente pré-adulte. Nicky se sert des personnes pour obtenir ce qu'elle veut obtenir. C'est de ma famille.On ne peut lui reprocher d'être exigeante. Elle a cependant une bonne jalousie lorsqu'on touche à ce qui lui appartient sans sa permission !
Derrière L'Ecran



Age ● 17 ans △ Localisation ● Everywhere ! △ Rappelle-moi on se connait d'où ? ● Dès l'origine du Fow *-* △ Pourquoi tu nous as choisi ? ( même si on sait qu'on est les meilleurs ! ) ● Je suis une Fonda △ Présence ● 7/7 △  Un petit mot pour la fin ? ● It's my crazy world !!!

_________________
Nicky J. Stewart
Je te mâche et je te crache car c'est tout ce qu'est un amour de jeunesse alors attire moi contre toi et embrasse moi passionnément.
Nicky ✰


Dernière édition par Nicky J. Stewart le Mer 17 Sep - 19:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Queen Bitch »
avatar
Avatar : Jessica Lowndes

Couleur : #F5A9BC


Copyright : Yellow Banana

Pensées : 163

À Philadelphia depuis : 24/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Nini
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Nicky Jessica Stewart ~ «Les bons amants, ce sont les femmes qui les construisent.Les hommes, il faut tout leur apprendre et surtout leur laisser croire le contraire.»   Lun 15 Sep - 20:11



Story


Nicky est née dans les bras d'une mère qui ne l'a pas gardé longtemps. Elle ne sait pas pourquoi. Elle ne se souvient pas de son visage, aucun de ses traits ni même sa forme. Elle n'a aucune image, aucun souvenir visuelle juste un stupide médaillon qui pendait autour de son cou. Ce qu'il représentait, elle ne savait pas. Elle n'avait aucune idée de sa valeur.Elle voyait seulement en ce médaillon l'espoir, l'espoir que sa mère ne la haïssait pas. Que cet abandon n'était pas si horrible qu'on pourrait le penser.

Au seuil d'un orphelinat, c'est à ce moment qu'elle fit la rencontre d'un second visage. L'enfant fut prise entre les bras d'une femme à la peau délicate. Les yeux apeurés de l'enfant fixaient la personne et une de ses mains s'éleva vers son visage. Elle toucha la peau de la femme et se mit de suite à hurler. L'enfant venait de comprendre que ce n'était pas la peau de sa mère, qu'il s'agissait d'une autre personne. L'enfant ne comprenait pas. La personne posa un doigt sur ses lèvres et un chuut résonna dans les oreilles de Nicky. Ce n'était la voix qu'elle connaissait mais pourtant cela l'apaisa. La douce voix angélique de la femme fit se taire l'enfant. La femme la fit entrer dans l'enceinte du bâtiment et l'enfant sillonna chaque recoin de ses grand yeux verts, elle était perdue, rien ne ressemblait à ce qu'elle connaissait. Nicky entreprit un sourire et on la déposa dans un lit à barreaux. Elle ne savait pas ce qu'elle faisait ici. L'enfant ne voulait qu'une chose, retrouver sa génitrice. Un jour défila, des personnes défilèrent à ses yeux mais aucunes ne ressemblaient à sa mère car aucunes ne la prenaient comme elle l'avait prise. L'enfant ne souvenait pas visuellement de sa mère mais elle se rappelait comment sa mère la prenait dans ses bras, lui caressait le visage et quand Nicky posait sa main sur elle, quand ses doigts touchaient sa peau. Ce n'était peut-être rien car elle finirait par l'oublier et la remplacer.

Ce fut ce jour où une famille des plus charmantes en apparence fit la rencontre de Nicky. Elle était une enfant encore jeune , mignonne mais la dame de l'orphelinat qui lui servait de seconde mère avait du mal à la céder à n'importe quelle famille. Cette femme portait une forte affection à Nicky et refusait de la donner à n'importe qui. Elle voulait s'assurer qu'elle serait heureuse, qu'elle trouverait le bonheur. La famille vint à la rencontre de Nicky. Elle prit contact avec peut-être sa future mère. Elle fut déçue. Elle n'avait rien de sa première mère. L'enfant voulut prendre ses distances mais elle fut vite envahie par la sensation d'être aimée, d'être désirée. Nicky écouta et ne fit rien. Elle vit un visage masculin, ce dont elle n'avait jamais vu jusqu'à présent. Elle n'avait jamais vu d'homme n'ayant jamais rencontré son paternel biologique. Elle resta en fixation sur le visage masculin.Elle lui fit un sourire et lui tendit les bras en jubilant d'émotion. Elle ne connaissait pas les hommes et voulait pouvoir en toucher un. Il la prit dans ses bras à la demande de l'enfant. Les bras masculins n'avaient rien de doux, cela n'avait rien de tendre.C'était viril, poilu. Ce n'était pas ce que Nicky espérait. Elle voulut retourner dans les bras de départ mais la femme fut partie pour remplir les papiers d'adoption. Elle dût rester dans les bras de l'homme malgré que leurs grandeurs étaient inconfortables. Nicky fut emmenée, elle quitta pour la première fois l'enceinte du bâtiment où elle avait grandi, où elle fut restée pendant une année.


Nicky débutait ses premiers pas dans sa nouvelle famille. On ne savait pourquoi ils l'avaient choisi elle plutôt qu'une autre ni pourquoi ils avaient adopté une enfant au lieu d'en faire un.  L'enfant était souriante, elle avait trouvé une maison, elle avait des parents, tout se passait pour le mieux pour elle. Sa mère lui avait même offert une peluche, un ourson brun aux yeux noirs qui avait un immense sourire qui plut de suite à Nicky. Elle avait adopté la peluche et il devenait son doudou pour dormir la nuit. Nicky le serrait contre elle lorsqu'elle avait peur des ombres dehors qui traversait sa chambre. Les branches sans feuilles formaient des dessins sinistres selon Nicky et elle serrait la peluche un peu plus fort contre elle pour s'endormir.

Nicky prenait deux ans, cela faisait déjà un an qu'elle avait quitté l'orphelinat. Elle vivait dans un bonheur sans comble. Elle était avec sa mère la journée tandis que son père partait travailler. Il lui embrassait le front chaque matin en lui promettant de rentrer à temps pour jouer avec elle. Il l'embrassait et partait. Lorsqu'il revenait, Nicky demandait l'heure à sa mère lorsque la pendule frappait 18h, elle se ruait à la fenêtre pour attendre la voiture de son père qui allait arriver. La voiture prenait le dernier virage avant l'ouverture du portail automatique et son entrée dans l'allée de graviers. Nicky visionnait tout cela depuis la fenêtre puis elle se rua vers la porte d'entrée. Elle lui faisait de grands coucous de ses petites mains lâchant son ourson sur le sol. Son père sortait comme chaque soir de sa voiture et prenait l'enfant dans ses bras pour la ramener dans la maison sans oublier l'ourson. Chaque soir tout se passait ainsi. Maman préparait le dîner tandis que Papa jouait avec Nicky. Maman venait lire une histoire à Nicky avant de s'endormir. Ils venaient lui embrasser le front, la border et Nicky partait dans un profond sommeil en serrant son ourson contre elle. Nicky prenait trois ans. Elle soufflait ses trois bougies sur son gâteau et la grosse avec le chiffre 3. Ils fêtaient son anniversaire entre eux trois. Il n'y avait pas d'autres membres de la famille. Chaque année  personne de plus n'était là. Personne ne venait dans la maison, pas de tante ni de grand-mère.

Au réveil de Nicky, sa mère l'emmena faire les courses et elle monta dans le chariot. Elle regarda dans les rayons l'ourson dans sa main lorsqu'un jeune garçon appela sa grand-mère puis son grand-frère. Il voulait qu'on lui achète une sucette, Nicky ne comprenait pas ce qu'était une grand-mère et un grand-père. Elle aperçut deux personnes âgées, un homme et une femme, ils vinrent voir le petit garçon et lui achetèrent une sucette. Nicky voulut essayer de faire comme le garçon, elle appela la dame grand-mère et le monsieur, grand-père. Ils se mirent à rire mais elle ne comprenait pas pourquoi. La grand-mère s'approcha de Nicky et lui répondit :

« Je ne suis pas ta grand-mère, jeune enfant.  Nous ne sommes pas de la même famille mais si tu veux une sucette, je peux t'en offrir une. »

Nicky aquiesca de la tête. Le grand-père lui donna une pièce puis la sucette avant que cette famille disparaisse. Nicky s'interrogea sur le pourquoi elle n'avait pas de grand-mère. Sa mère revint, les mains chargées pleines de courses. Nicky n'attendit pas qu'elle dépose le tout pour lui poser la question. Maman fut surprise de sa question et raconta qu'ils étaient morts tous les deux. Nicky mit sa sucette dans la bouche. Le soir,elle attendit son père qui rentrait à l'heure. Elle ouvrit la porte, sortit dehors, lui fit de grands gestes de mains. Il s'approcha la valise à la main, son sourire manquait sur son visage, il franchit la porte sans même prendre le soin de prêter attention à Nicky. Elle ne comprenait pas et rentra l'air boudant. Elle croisa les bras et alla à la rencontre de son père. Il posa sa valise sur la table et Nicky prit son verre d'eau posé sur la table. Son père alla dans son bureau chercher quelque chose dont Nicky n'avait pas idée. L'enfant curieuse ouvrit la valise et sortit les papiers sans savoir ce qu'il signifiait. Elle retourna littéralement le tout sur la table. Elle but une gorgée cherchant à comprendre tout ce que ces lettres voulaient dire. Son père sortit de ses gongs lorsqu'il vit Nicky entrain de feuilleter ses papiers. Il hurla à travers la pièce le nom de Nicky. La gamine prit peur et elle lâcha son verre d'eau sur la table, le renversant sur tous les papiers. La fureur noire de son père, c'était la première fois qu'elle le voyait dans cet état. Il la prit, lui baissa son pantalon et lui donna une claque sur ses fesses. Nicky se mit à pleurer et courrut dans sa chambre. Elle ne comprenait pas. C'était la première fois qu'on la frappait. Ce n'était pas de sa faute, il lui avait fait peur. Nicky pleurait et refusa de venir manger. Elle se blottit dans un coin de sa chambre son ourson entre ses bras et elle pleura à chaudes larmes. Son père rentra dans sa chambre et l'enfant se cacha derrière sa peluche. Il lui proposa de venir manger et Nicky refusa. Il lui proposa une seconde fois avec un ton plus élevé qui fit peur à Nicky. Il lui déclara qu'elle attendra demain pour manger. Nicky avait faim mais elle avait peur de descendre, peur qu'il la frappe à nouveau.  Elle n'eut pas d'histoire ni de baisers sur le front.

Le lendemain, Papa ne rentra pas à l'heure. Nicky l'attendait à la fenêtre. Aujourd'hui, était son quatrième anniversaire.Elle patienta, les minutes défilaient, l'heure passa et Maman proposa à Nicky de venir manger comme un jour comme les autres. Maman avait fait un gâteau maison et elles le mangèrent toutes les deux pour l'occasion. L'enfant se mit à table,inquiète. Il n'allait pas jouer avec elle, ce soir. Papa rentra, Nicky était en pyjama devant la télévision. Elle se retourna pour l'observer mais il ne lui prêta aucune attention comme dans la journée d'avant. Papa disait des choses étranges. Il ne marchait pas droit. Il sentait une odeur différente que celle de d'habitude. Il manqua de justesse de se manger une chaise. Maman prit Nicky dans ses bras et la monta immédiatement dans sa chambre. Maman ne voulait pas que Nicky voit cela. Nicky ne comprenait rien. Elle prit son ourson qu'elle surnomma Maisy. Elle posa son ourson devant elle et se mit à lui parler, lui expliquant tout ce qui n'allait pas. Nicky entendit un boucan terrible. Elle prit Maisy, tourna la poignée de la porte et sortit de sa chambre pour descendre et aller voir ce qui se passait. Maman était là, Papa était là. Papa n'allait pas bien. Papa avait un pistolet dans la main. Maman saignait. Papa pointait son arme sur Maman. Nicky hurla et Maman demanda à Nicky de fermer les yeux. Maman disait que tout allait bien se passer. Maman avait mal, mal à son épaule. Nicky fermait les yeux et comptait jusqu'à dix. Un, deux, trois, quatre, cinq , six, sept, huit , neuf et dix, que tout disparaisse. Que toutes ses images soient oubliées. Que rien ne se soit passé. Nicky ouvrit les yeux. Des sirènes rouges illuminaient l'allée. Maman montait sur un lit blanc pliable et Nicky avait peur. Elle monta dans sa chambre et se cacha dans le placard. Papa monta se coucher sans aller voir Nicky. Nicky s'endormit dans le placard.

Demain était un nouveau jour. Papa était différent. Il prépara le déjeuner de Nicky et s'énerva lorsqu'elle refusa de manger. Il frappa du poing sur la table et Nicky se pressa de manger. Elle avait peur de lui désormais.Ils rendirent visite à Maman à l'hôpital. Maman sortait déjà.  Maman avait un bandage blanc pour maintenir son épaule. Nicky prenait la main de Maman. Ils rentrèrent à la maison. Papa n'avait pas été travailler aujourd'hui. Maman disait que c'était un accident. Papa disait que Nicky mentait que ce qu'elle avait vu n'était pas vrai. L'enfant savait ce qu'elle avait vu. Elle savait que Papa avait tiré sur Maman qu'il avait pointé et avait tiré. Ils rentrèrent à la maison. Papa ne jouait plus avec Nicky. Papa ne lui lisait plus d'histoire. Papa prenait pour habitude de donner des fessées à Nicky. Nicky refusa tout ordre de Papa et lorsqu'il en avait marre, il frappait son visage d'enfant et lorsqu'elle faisait des bêtises, il arrivait qu'il sorte la ceinture. Papa avait bien changé. Papa n'était plus comme avant. Maman se rétablissait de son bras. Papa surnommait Nicky monstre. Nicky n'était pas un monstre. Maman n'avait plus son bras dans un bandage. Quand Papa partit du travail, Maman rassembla un sac d'affaire. Elle mit des affaires à Nicky. Elle régla les bretelles et mit le sac à Nicky. Elle prit Nicky dans la voiture et elle l'emmena. Nicky demandait sans cesse où elles allaient mais Maman ne répondait pas. Nicky regardait le paysage et il lui semblait familier. Maman tourna la voiture et commença un discours :

« Nicky, Papa a changé. J'aurai dû le faire avant mais je ne pouvais pas. Je dépendais de Papa. Papa a perdu son travail et depuis cela ne va plus.Ce n'est pas de ta faute mais je veux que tu saches que je fais ça pour ton bien. »

Maman déposa Nicky devant l'orphelinat où elle avait été lorsqu'elle fut plus jeune. Nicky descendit de la voiture et elle comprit. Sa mère préférait la laisser retourner à l'orphelinat que de la laisser vivre une vie horrible. Nicky retournait dans l'endroit initial où elle avait été placé. Nicky frappait à la porte et raconta qu'on venait de l'abandonner de nouveau. Elle ne donna pas de détails. Elle ne voulait pas se remémorer ses mauvais souvenirs.

Nicky patienta un peu. Nicky avait toujours le pendentif de sa mère biologique autour de son cou, elle ne le quittait jamais. Il était comme son porte-bonheur. Nicky contemplait son médaillon, un nombre incalculable de fois. La femme qui s'était occupée d'elle durant son plus jeune âge lorsqu'elle était ici, vint à sa rencontre. Elle s'abaissa vers elle et s'excusa de ne pas lui avoir trouver la bonne famille. Elle donna une photo à Nicky concernant sa nouvelle famille. Elle lui proposa de choisir car Nicky vivra avec eux. Nicky regarda la photo avec attention. La dame lui donna des informations sur cette famille. Ils se prénommaient les Stewart, ils avaient de l'argent mais les parents ne pouvaient pas avoir d'enfant alors ils avaient décider d'adopter. Nicky s'arrêta sur le père qui lui sembla être un homme de confiance. La mère lui sembla remarquablement gentille. Elle accepta de les rencontrer. La femme si gentille avec elle expliqua aux parents qu'elle avait eu un passé assez dur et qu'il ne fallait pas lui poser de questions dessus. Les parents acceptèrent d'attendre que Nicky parle le moment venu. Nicky s'approcha de ses nouveaux parents. Le père la prit immédiatement dans les bras et la mère vint se coller contre eux pour la câliner. Nicky se mit à sourire comme la première fois mais elle resterait sur ses gardes. Elle ne voulait pas faire la même erreur une seconde fois.

Ils emmenèrent Nicky chez eux. L'endroit ne ressemblait à une maison à l'allure basique. C'était spacieux, le carrelage était blanc, les grands miroirs se trouvant un peu partout, Nicky ne pouvait pas s'empêcher de s'admirer à l'intérieur. Elle faisait virevolter sa robe en serrant Maisy contre elle. Elle était heureuse, elle trouvait le bonheur. Nicky demanda à voir sa chambre et son nouveau Papa l'y emmena. Sa chambre faisait la taille du salon qu'elle avait auparavant voir le double. Nicky adorait cette grande pièce. Elle demanda pourquoi la pièce était blanche et vide. Papa lui répondit qu'il comptait l'aménager en fonction de ses propres goûts. Nicky fut stupéfaite d'avoir la permission de tout choisir dans sa chambre. Papa lui précisa que demain, il irait dans les boutiques, aménager sa chambre. Papa et Maman prenaient une journée de repos pour s'occuper de la chambre de leur petite. Nicky choisit des murs en roses. Elle demanda une immense penderie pour ses futurs vêtements. Elle voulait être une princesse. Une véritable princesse vivant dans un château, Nicky avait des rêves d'enfants, rien de plus.  Elle eut un lit à baldaquin pour deux personnes, un bureau rose pour dessiner lorsqu'elle en avait, une télévision à elle seule. Nicky croyait rêver même Maisy était habillée comme une princesse. Maman lui avait acheté une robe rose et une mini couronne de princesse. Une semaine après, c'était l'anniversaire de Nicky. Nicky eut un anniversaire toute en famille, ce qu'elle n'avait jamais connu. Des larmes de joies coulèrent de ses yeux. Nicky eut non pas un chien mais deux. Elle alla les choisir à l'animalerie et ne sachant lequel prendre, elle en prit deux. Deux petits chihuahua dont un était blanc et l'autre aux poils de couleur noir et feu. Nicky eut des tas de cadeaux, elle touchait le bonheur. Pourtant chaque nuit, elle pleurait, elle faisait des cauchemars. Elle avait peut-être tout ce dont elle rêvait mais son passé la rattrapait. Maman venait chaque nuit dans sa chambre, elle allait dormir à ses côtés pour la réconforter et la nuit se passait un peu mieux. Il arrivait que parfois Nicky s'énerve, qu'elle casse un objet et par réflexe de ses souvenirs, elle fermait les yeux et attendait qu'on la frappe.Elle comptait dans sa tête jusqu'à dix et attendait que le coup vienne. Lorsqu'elle avait finit de compter, elle se rendait compte que rien ne s'était passé. Ses parents ne la frappaient pas. Elle les regarda et leur demanda pourquoi. Leur réponse était simple, ils ne frappaient pas les enfants quand ils avaient fait une bêtise. C'était barbare et ils savaient que Nicky était désolée d'avoir cassé. Elle savait qu'elle en tirerait une leçon à chaque fois. Ses parents allèrent demander à l'orphelinat si il savait ce qu'il s'était passé mais personne ne savait. Seul Nicky savait ce qu'elle avait vu, seul Nicky se souvenait de son passé et elle n'était pas prête à le partager. Elle avait peur qu'on ne veuille pas d'elle car elle avait vu des choses, car elle avait vécu ce dont un enfant ne devrait pas vivre.

Nicky alla à l'école. Elle partait son sac à dos sur son dos et apprit ce qu'était l'école. Si elle paraissait une enfant modèle aux yeux des professeurs dans la cour de récréation, elle ne l'était plus. C'était LA chef ! Il était hors de question qu'on lui passe devant. Elle commandait tout le monde. Gare à celui qui ne l'écoutait pas. Nicky aimait avoir le contrôle et principalement sur les garçons. Elle aimait leur promettre des choses qu'ils n'obtiendraient jamais. Un léger souvenir pour son premier père. Il n'avait pas été gentil avec elle alors elle ne le sera pas vraiment avec les garçons. Elle reproduisait le schéma qu'elle avait connu. Les amours d'enfance, les mini-party que Nicky organisait chez elle et les bonnes notes à la maison, tout cela était ce qui se déroulait au fil des années. Cela faisait déjà un an que Nicky était une Stewart, puis deux, puis trois, puis quatre, puis cinq. Nicky faisait dix ans. Nicky dût dire au revoir à ses chiens. Ses parents lui expliquèrent que grand-mère avait besoin de chiens, elle avait besoin de compagnie et Nicky accepta de lui donner hors les chiens étaient mourants en réalité mais ses parents ne lui dirent pas. Ils préféraient qu'elles se séparent des chiens et les oublient pour éviter toute douleur. Nicky n'eut pas de nouveau un animal.

Maman faisait à manger chaque soir lorsqu'elle finissait le boulot. Papa prenait Nicky à l'école et la ramenait à la maison avant de retourner travailler. Il prenait une pause pour sa fille, pour être près d'elle comme un vrai père. Nicky sortait ses devoirs qu'elle faisait sur la table de la cuisine pendant que Maman l'aidait. Papa finissait par rentrer le soir pour dîner. Tous dînèrent autour de la table. Nicky racontait sa journée d'école, ce qu'il s'était passé. Papa ne parlait pas de son travail, Maman non plus. Nicky était le centre du monde et c'était ce qu'elle avait toujours voulu.

Nicky rentrait à l'école d'un niveau supérieur. Elle connaissait plus de liberté et elle grandissait. Ses parents lui offraient ce dont elle désirait. Une rousse d'un genre hypocrite qui déplaisait à Nicky, tentait de se faire supérieure à Nicky. Nicky se rendit bien compte qu'elle avait un gros côté de garce. Elle humilia à plusieurs reprises la rousse, voir à la terroriser à cause du rabaissement. Nicky était plus jolie qu'elle et donc plus admirée ce qui faisait sa supériorité. Nicky continuait de grandir et son caractère n'avait rien à voir avec celui de son enfance. Elle devenait une peste de cour de récré, une fille hautaine mais travaillant bien à l'école car elle voulait faire plaisir à ses parents.

Nicky rencontra un garçon qui la marqua dans une année de collège. C'était durant les vacances scolaires d'été. De beaux yeux bleus, un sourire d'angélique, des cheveux bruns et un corps plaisant à Nicky. Elle ne le connaissait pas. Rencontrer à une soirée entre amis aux bords de Delaware River, un feu de camp, des bières, des baignades. Il lui tapa dans l'oeil et elle alla user un peu de ses charmes sur lui. Les yeux dans les yeux, lèvres contre lèvres, bras entrelacés l'un dans l'autre, vêtements disparus et Nicky alla plus loin qu'elle ne l'avait jamais été avec un garçon. Elle toucha l'extase pure et il restera à jamais graver dans sa mémoire. On n'oublie pas notre première fois.

Elle attendit ses quatorze ans pour  obtenir à nouveau des animaux. Un magnifique  labrador noir et un autre de couleur jaune pour ne pas qu'il s'ennuie, ils s'appelèrent Lolly et Pop comme les sucettes. Les parents de Nicky lui cédaient tout mais la plupart du temps, ils étaient absents. Ses parents travaillaient et ils oubliaient qu'ils avaient une fille. Il arrivait qu'il l'oublie devant son école, qu'elle attende et qu'au final, elle appelait quelqu'un pour qu'on vienne la chercher. Le soir, ils rentraient, s'excusaient et disaient qu'ils avaient été retenus au boulot. Les parents savaient mentir et Nicky le comprenait. Elle ne savait ce qui les retenait au boulot mais elle voulait le savoir. On a tous des secrets mais Nicky déteste qu'on lui cache des choses. C'est alors qu'elle fit la connaissance de Lassie, la maîtresse de Papa. C'était Lassie qui le retenait au boulot et qui faisait qu'il l'oubliait le soir. Lassie n'était pas son vrai nom mais c'est ainsi que Nicky la surnommait. Un chien à son maître, c'était ce qu'elle était. Quand Papa était absent les week-end, c'était pour les passer avec elle. Comme-çi cela ne suffisait pas de la voir au boulot le soir, il fallait qu'il la voit en dehors. Nicky rentra le soir chez elle et fondit en larmes sans que sa mère ne sache pourquoi. Elle s'enferma dans la salle de bain, se regarda dans un miroir et chercha à comprendre. Qu'avait t'elle fait à la vie pour mériter cela ? Son visage n'était pas suffisamment jolie pour être aimé ? N'avait t'elle pas assez aimé ses parents ? N'avait t'elle pas fait ce qu'il fallait pour vivre dans le bonheur ? Nicky ne comprenait pas. Elle pensait que c'était sa faute. Elle se sentait responsable de tout ce qui arrivait. Maman frappa à la porte et demanda qu'on lui ouvre. Nicky essuya ses yeux, renifla et finit par ouvrir la porte. Maman ne chercha pas à comprendre ce qu'il s'était passé. Elle prit son enfant dans les bras et la serra. Nicky la repoussa. Elle ne voulait pas de câlins pour le moment. Elle n'en voulait plus. Elle en avait marre. Elle ne vivait pas dans une famille unie, normale. Elle partit dans sa chambre, prit un sac. Elle prit quelques vêtements. Maman vint à sa rencontre et lui retira le sac des mains. Elle voulait comprendre. Personne n'avait jamais su pour son passé mais si Nicky agissait ainsi ce n'était pas sans raison. Son père biologique, elle ne l'a pas connu. Elle n'a jamais vu son visage. Elle ne connait même pas son nom. Son second père, il avait été le parfait père durant un temps avant que cela n'aille plus. Il l'avait frappé et Nicky l'avait vu faire des choses qu'on ne fait pas dans une famille. Sa mère l'avait abandonné. Sa seconde mère l'avait abandonné pour ne pas la faire souffrir mais Nicky ne voyait pas les choses ainsi. Un abandon était un abandon ! Son troisième père oublie sa fille pour passer du temps avec Lassie. Sa troisième mère l'oubliait mais elle n'avait pas encore de raison à cela. Elle ne savait pas et ne voulait plus savoir. Nicky en avait marre. C'était trop pour elle. Nicky lui arracha le sac des mains et voulut partir. Maman se posa devant la porte et la retint. Elle ne voulait pas la laisser partir. Elle ne voulait pas la laisser quitter la maison sans savoir où elle allait. Elle savait qu'elle ne parviendrait pas à la retenir de cette manière, elle savait que Nicky allait la pousser pour passer où elle trouverait une autre occasion pour partir. Maman utilisa les mots au lieu que la force parfois, ils pouvaient réparer ce qui s'était brisé. Elle voulait recoller les morceaux même si les fissures seraient toujours là.

« Nicky, je veux comprendre. Je ne t'abandonnerai pas. On ne t'abandonnera pas. »

Nicky connaissait ses mots, on pouvait prommettre tant de choses mais on ne savait pas tout avant de dire cela. Si Maman savait ce qui était arrivé à Nicky, si elle savait ce que faisait Papa, elle ne dirait pas "on". Elle ne dirait rien. Nicky prit ces phrases comme une provocation de mauvais goût, elle répliqua :

«   On ne m'a jamais abandonné. On n'a pas voulu de moi. On a voulu me protéger. Tu ne sais pas ce qui s'est passé, tu ne pourrais pas comprendre.  »

Maman baissa les yeux. Nicky n'avait jamais raconté ce qui s'était passé. Nicky n'avait jamais parlé de cela. Maman avait apprit une chose, Nicky s'était renfermée avec le temps. Elle n'était plus ouverte à quoi que ce soit. Elle n'était plus ouverte pour quiconque. Maman ferma les yeux et céda :

« Si tu veux partir alors pars. La porte te sera toujours ouverte et même si je ne pourrai pas comprendre ton choix, j'aurai voulu le connaître. »

Maman se recula de la porte et Nicky ne chercha pas à lui répondre. Nicky partit. Elle avait besoin d'oublier le reste du temps. Elle avait besoin de couper les ponts avec ceux qui l'avait accueilli chez elle, besoin de partir ailleurs. Elle franchit les grilles du portail. Elle appela celui qui était son meilleur ami à l'époque, il vint la chercher avec l'aide de son grand-frère. Une fois arrivé, il prit Nicky dans ses bras et l'emmena dans la voiture où ils allèrent chez lui. Nicky pleurait et se blottit contre lui. Il l'invita à dormir et elle se posa contre lui. Elle voulait tout lui raconter, elle voulait qu'il comprenne ce qui s'était passé. Elle voulait lui dire ce qu'elle avait vécu mais elle avait peur, la peur qu'il ne veuille  pas d'elle en amie. Qu'il veuille l'oublier , qu'il veuille oublier cette fille à problème. Nicky le regarda et le remercia d'être là pour elle. Il lui caressa ses longs cheveux bruns, la contemplait. Il ne voulait pas la presser, si elle ne voulait pas parler, il ne la forcerait pas. Nicky finit par s'endormir à ses côtés. Nicky se réveilla en pleine nuit. Elle le réveilla par accident et il la serra contre elle. Nicky se redressa et elle sentait des larmes dégoulinées sur ses joues rosées par le frottement de ses mains. Elle se mit à parler, elle savait que c'était le moment, qu'elle pouvait lui dire. Elle commença par lui dire qu'elle avait été adopté, que sa mère l'avait abandonné. Sa seconde famille avait été un mirage de bonheur, ce n'était que superficiel. Qu'elle se faisait frapper et que sa mère s'était fait tirée dessus puis au final, on l'avait abandonné. Là, elle lui parla de sa famille actuelle, qu'elle pensait vivre heureuse dans une famille unie mais elle s'aperçut que son père passait du temps avec sa maîtresse et qu'ils oubliaient l'existence de Nicky. Son meilleur ami ne trouva pas les mots devant autant de douleur, il lui proposa de se rendormir et de voir, ce qu'elle allait faire plus tard. Demain allait être un nouveau jour.

Nicky se sentait soulagée et elle lui demanda de l'accompagner pour se confronter à ses parents. Dans la journée, elle rentra chez elle et seule sa mère fut disponible. Papa devait être avec Lassie. Son meilleur ami lui prit la main et lui conseilla de lui parler seule. Nicky le remercia pour tout et alla discuter avec sa mère. Maman eut voulut la prendre dans ses bras à son retour mais se faire éjecter une fois lui suffit. Elles s'assirent  dans le canapé et Nicky commença à lui parler. La seule chose qu'elle put lui dire c'était que Papa la trompait avec une autre. C'était la seule chose qui la concernait et la seule qu'elle pouvait se permettre de lui dire pour le moment. Maman n'eut pas la réaction que Nicky attendait. Elle s'attendait à la voir pleurer, la voir fondre en larmes. Ce n'était pas ça. Maman resta de marbre puis dit à Nicky :

« Tu as remarqué. Cela fait longtemps, tu sais. Je ne voulais pas que tu le saches. »

Nicky ne sut quoi dire. Ce fut un choc. Elle ne savait pas cela. Elle avait dû mal à le concevoir elle-même. Elle aurait voulu d'une vie normale mais sa vie était vouée à subir de lourds échecs. Elle avait marre de s'attacher à une famille qui ne pouvait l'aimer. Elle regrettait chaque pas qu'elle faisait dans la vie, il n'était que synonyme de douleur, de peine et chacun était plus douloureux les uns que les autres.  Elle resta de marbre face aux paroles de sa mère. Ce n'était pas qu'elle n'avait pas de coeur. Elle en avait juste marre de souffrir et de se faire passer pour une faible. Cela lui faisait mal mais elle ne voulait pas le montrer. Elle ne voulait pas qu'on entrevoit ses faiblesses. Elle baissa les yeux et rétorqua :

« Ce n'est pas grave. Je vivrai avec. »

Depuis ce temps, Nicky ne voyait plus les choses de la même façon. Elle se contentait de ce qu'elle avait. Elle se contentait des amis et d'avoir tout ce qu'elle veut car elle savait au fond d'elle qu'elle ne serait jamais heureuse. Elle ne voulait pas aimer. Elle voulait être aimé mais sans souffrir. Elle se faisait des amis auquel elle ne tenait pas. Elle ne cherchait qu'à conquérir les gens désormais sans être conquise elle-même. Elle jouait les fortes têtes, elle jouait la fille qui ne s'attachait mais elle savait que cela ne durerait qu'un temps, que tout cela ne pouvait pour toujours être ainsi. Il y a toujours des personnes auquel on tient...Il y a des têtes dont on ne pourrait vivre sans. Celle que tu as de plus chère au monde. Celle que tu ne pourrais supporter de voir mourir...

Nicky avait ses vacances d'été car elle allait rentrer au lycée. Elle allait goûter à la liberté. Ce garçon qu'elle avait obtenu, elle ne l'oubliait pas. Son année passée fut dure car elle avait eu envie de le revoir mais elle ne connaissait rien de lui, tout avait été si vite. Elle voulait le revoir mais ne savait pas ce qui allait se passer. Elle ne savait pas qu'on avait-il grandi ? Une nuit, peu de temps, peu de mots, rien de cela ne suffit à obtenir quelque chose de concret. Elle rentra dans un établissement nouveau. Elle aurait la maîtrise de ses lieux. Elle le savait, elle le voulait et il le fallait. Elle devait contrôler. Elle rentra dans ce lycée et une montée d'adrénaline traversa son corps lorsqu'elle vit LUI. C'était impossible. C'était comme quelque chose d'inespérée depuis tant de temps, quelque chose de sur-attendu. De si beaux yeux bleus qu'elle n'avait pas pu oublier. Elle l'observa pendant une durée longue mais qu'elle n'aurait pu déterminer. Les nouveaux lycéens visitaient le lycée et elle ne put s'empêcher de s'approcher de lui. Entouré de probablement des amis à lui, elle s'avança vers lui. Elle croisa ses beaux yeux et d'un sourire charmeur, elle bondit sur ses lèvres. Elle fut accueillie par un rire et cela la surprit. Ce n'était pas ce dont elle s'attendait. Elle se recula doucement et lui murmura :

« Je ne suis pas douée pour les bonjours avec des mots. »

Ce dont Nicky ne s'attendait pas, c'était qu'il n'était pas célibataire...Ce n'était qu'une question de temps avant que sa grognasse vienne..Nicky la regarda d'un coup d'oeil et l'ignora. Elle s'adressa à Nicky de la sorte :

«  Tu vois c'est mon copain alors tu ne touches pas !  »

Nicky croisa les bras, observa sa manucure et lui répondit en s'adressant à lui :

« Je savais pas que tu avais adopté une chienne. Pense à la tenir en laisse à l'avenir. Et en ce qui te concerne toi. » Elle détourna son regard vers la rousse. « Reste à ta place, chérie. Tu pourrais bientôt quitter ses draps... »

Elle partit, la tête haute comme à son habitude ne laissant le temps à personne de répliquer. Elle chercha ses anciennes amies qu'elle gardera sous le bras durant les prochaines années. Qui sait ce que Nicky obtiendra. Ce qui était sur c'était qu'elle avait déjà mis deux choses en sa possession. Le lycée et ce beau mec.


 

_________________
Nicky J. Stewart
Je te mâche et je te crache car c'est tout ce qu'est un amour de jeunesse alors attire moi contre toi et embrasse moi passionnément.
Nicky ✰


Dernière édition par Nicky J. Stewart le Mer 17 Sep - 19:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« King Palace »
avatar
Pensées : 66

À Philadelphia depuis : 18/07/2014


Want to know everythings
Age du personnage:
Surnom:
Race:

MessageSujet: Re: Nicky Jessica Stewart ~ «Les bons amants, ce sont les femmes qui les construisent.Les hommes, il faut tout leur apprendre et surtout leur laisser croire le contraire.»   Mar 16 Sep - 17:52

₰ Bienvenue Invité
« Tu es validée ! »
Bienvenue cher ami ! Maintenant tu peux rentrer dans notre monde de foufou. Philadelphie t'ouvre ses portes. Tu es désormais résident dans cette grande ville. Avant de finir t'amuser et découvrir les nombreux autres habitants, tu as des petites choses à faire. Rien de très compliqué, rassure-toi !
Bonjour, je suis le douanier de Philadelphie. As-tu pensé à lire notre règlement ? Bien, tu connais les lois américaines de cette ville.Une petite signature par ici et je te donne ton passeport !
Viens connaitre un peu mieux les habitants du coin car ils ne sont pas quand même les autres. Certains sont SURNATURELS. Enrichis ta culture avec notre contexte.
Si tu veux rendre jolie ta fiche pour écrire viens chosir un codage qui te plaira. Si tu veux des amis, ennemis, viens créer des affinités.Fais le compte rendu de tes rps ! Maintenant tout est prêt ! Have Fun !!!  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reignofliars.forumactif.org

« »
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nicky Jessica Stewart ~ «Les bons amants, ce sont les femmes qui les construisent.Les hommes, il faut tout leur apprendre et surtout leur laisser croire le contraire.»   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nicky Jessica Stewart ~ «Les bons amants, ce sont les femmes qui les construisent.Les hommes, il faut tout leur apprendre et surtout leur laisser croire le contraire.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (avery) tout les moyens sont bons quand ils sont efficaces.
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» La Geste des Trois Amants
» Les amants de papier
» Le jardin des amants...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign of Liars :: Between Us :: Casting :: Fiches Validées-