Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Coucou les amis ! Reign Of Liars vient tout juste d'ouvrir ses portes, rien que pour vous ! Soyez les premiers à vous inscrire. Faites un tour chez les posts vacants et venez nous rejoindre ! Vous serez les bienvenus dans ce monde de fou !!!

Partagez | 
 

 Ciel E. Duh | When an angel embraces the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

« »
avatar
Avatar : Asa Butterfield


Copyright : Tumblr

Citation : If I must die, better have no regrets

Pensées : 5

À Philadelphia depuis : 13/11/2014


MessageSujet: Ciel E. Duh | When an angel embraces the night   Jeu 13 Nov - 14:44





Ciel Eadwig Duh



Identity

Nom △  Duh
Prénom Ciel Eadwig
Age13 depuis 82 années
SexeHomme
NationalitéAnglais
EspèceVampire
Groupe
Orientation Sexuelle Bisexuel
Métier Aucun
AvatarAsa Butterfield
Rang SpécialLast Shadow


Physique / Caractère
Ciel est un vampire. Un vampire, comme beaucoup d'autres. A la différence que lui, s'il est ce qu'il est, ce n'est pas par cruauté, malice, froideur ou autres adjectifs si souvent présents dans la personnalité de ses pairs. Né au XIXè siècle, Ciel a été privé de sa vie de famille et vit seul depuis, ballotté de pays en pays. Sa soif est difficilement étanchée, cependant, c'est un garçon enjoué et serviable, qui ne vous fera jamais le moindre mal si vous avez la chance de faire partie du cercle restreint de ses amis. Il a pour mot d'ordre de ne jamais trahir une parole. Hélas pour lui, peu de gens lui accordent de l'attention, son physique éloignant beaucoup. Ses cheveux noirs et ses yeux bleus lui valent pas mal de vents en ville, ce qui comme à le décourager de se faire un jour accepter.
Derrière L'Ecran



Age ● Je le dirais plus    △ Localisation ● Là où le monde qu'on connait s'efface △ Rappelle-moi on se connait d'où ? ● Du gardiennage des vaches ^^ △ Pourquoi tu nous as choisi ? ( même si on sait qu'on est les meilleurs ! ) ● LUKAS !  Caché  △ Présence ● 4 à 5/7 △  Un petit mot pour la fin ? ● Cute  Coeur  


Dernière édition par Ciel E. Duh le Jeu 13 Nov - 15:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« »
avatar
Avatar : Asa Butterfield


Copyright : Tumblr

Citation : If I must die, better have no regrets

Pensées : 5

À Philadelphia depuis : 13/11/2014


MessageSujet: Re: Ciel E. Duh | When an angel embraces the night   Jeu 13 Nov - 14:44



Story


  9 Décembre 1914. La guerre a commencé à imposer ses marques sur le monde. L'Angleterre, encore éloignée du centre des conflits, se voit vivre dans la terreur du jour où les soldats seront moissonnés parmi les gens. Dans un petit manoir du New Hampshire, une famille pleure la naissance d'un fils dont ils ne peuvent pas garantir l'avenir. Sa mère, espérant que le gris qui englobe ces jours de doute, décide de lui donner le nom de Ciel. Son père, plus terre à terre, lui donna en second prénom celui d'un ancien grand roi du Xè siècle. M. Duh était passionné d'histoire, et pensait que ce nom protégerait son fils des malheurs du monde. Hélas, personne ne peut éloigner la guerre. En Juin 1915, son père, mobilisé, quitte le foyer familial pour ne jamais revenir.
Ciel grandi entouré de peine, de règles de bienséance, sans savoir ce que son père est devenu d'abord, puis comprenant ensuite. Malgré la fin de la guerre, l'Angleterre, aux yeux du garçon, ne retrouve pas la joie. Mais Ciel n'est pas un garçon qui se laisse abattre, aussi profite-t-il des plaisirs de la vie dont il dispose. Il aime faire du cheval, jouer avec les enfants de son âge, désobéir aux règles pour s'amuser et surtout, défier sa mère qui ne le regarde plus. Et c'est cette dernière habitude qui va lui coûter sa vie paisible.

Un matin de mars 1927, une dispute éclate dans le salon du petit manoir, sous le regard choqué des rares domestiques restants. "Je ne vois pas pourquoi je devrais épouser cette pimbêche ! Je ne la connais même pas ! Je ne suis pas à vendre !!"  "Je t'interdis de me répondre, et de me parler sur ce ton Ciel ! Je suis ta mère, et notre famille tombe en ruine ! Tu es notre seul moyen de conserver notre titre !"  "Le titre de mon père !! Et je le répètes, je ne suis pas à vendre mère ! Je refuse d'épouser cette fille ! Et d'aider une garce telle que vous !" CLAC! Un instant, le silence flotte dans le manoir. L'intendante, les mains plaquées sur la bouche, regarde le jeune garçon avec inquiétude. Il ne bouge pas, le visage tourné dans le sens de la gifle qui vient de cingler sa joue, les yeux écarquillés. Sa mère, reprenant contenance, comme à bafouiller des excuses, agitée, pose sa main pâle sur le menton de son fils. Celle de l'enfant, blanche comme la neige, la repousse rageusement et son regard furieux et blessé la défie une dernière fois. "Je vous exècre, mère." crache-t-il avec hargne. Ignorant les suppliques qui en découlent, il bouscule la pauvre gouvernante, quitte le manoir et saisi les rennes de son poney harnaché qui l'attendait au bas des marches, sommé pour une promenade. Mrs. Duh, désespérée, suit son fils sur les marches, et appelle après lui dix bonnes minutes durant. Au manoir, personne ne reverra jamais Ciel.

Ciel chevauche jusqu'à la nuit, furieux, ruminant des idées noires. La brume du matin, disparue depuis des heures, commence à se reformer, trempant ses vêtements. Il jure. Il a froid, mais il est bien trop fier pour faire demi tour. Pour quoi, de toute façon ? Être marié à une fille inconnue et sauver un nom dont il n'a que faire ? Il soupire, et met pied à terre. Autant dormir ici. Il déplie les tapis de selle du poney, l'attache fermement, et s'endort sans trop de problème, habitué. Ce n'est pas la première fois qu'il fugue.
Il sursaute. Un bruit sec a résonné dans le bois. Inquiet, Ciel craque une allumette, et constate que son poney a brisé sa corde et a disparu. Fronçant les sourcils, le jeune sir écoute de toutes ses forces. Rien. La forêt est aussi silencieuse qu'un hall de palais, surnaturellement silencieuse. Dans sa poitrine, la peur commence à se cristalliser et il se redresse, saisi son tapis de selle et fuit. Aussitôt, un bruit étrange s'attache à ses pas, un son de course léger et rythmé. Des larmes se nichent au coin de ses yeux, et il accélère sa course, accroché à l'espoir d'atteindre le village avant que ce qui le suit ne l'attrape. Les lueurs se matérialisent dans le brouillard, et son pied heurte une pierre. Il trébuche, embrasse le sol violemment, et la chose est sur lui. Personne n'entendras son cri de détresse au village lointain, avalé dans la brume anglaise de la nuit. Au matin, quand Ciel se réveillera, le corps endolori et glacé, il ne sera plus le même.

Il ouvre les yeux. Seulement pour les refermer aussitôt, choqué par les détails qu'il a eu le temps de saisir. Il inspire pour se détendre un peu, et des dizaines d'odeurs l'assaillent, détachées et précises. Dehors, il entend la pluie qui tambourine. Inquiet et préoccupé, il mord nerveusement dans sa lèvre inférieure. Alors, une douleur le transperce et il se redresse d'un bond, décontenancé, perdu, ses yeux bleus électriques fouillant les alentours. Il est seul, sous un drap grossier, dans une chaumière. Et, alors qu'il s'éveille pour de bon, une douleur le prend à la gorge, et il réalise qu'une faim inconnue le dévore. Et une odeur, hors de la chaumière, dicte à son instinct un désir nouveau. Il repousse le drap, pose ses pieds sur le sol qui ne lui parait pas froid, une première pour un levé, et se dirige vers l'extérieur de la maison. L'odeur est plus forte, et entêtante. Sous le grand porche, un homme hache de lourdes bûches. Et c'est avec stupeur que le garçon réalise que l'odeur vient de lui, de sa peau précisément, ou plutôt de ce qui court en dessous. Il sent sa gorge brûler plus fort, gémit, et l'homme se tourne vers lui. "Ah, tu es réveillé petit. Tu te sens bien ? T'es bien bien pâlichon." Ciel retient sa respiration. Il hoche la tête faiblement, et constate avec terreur qu'il ne souffre pas du manque d'air. Il porte sa main à sa gorge pour sentir son cœur, mais rien ne bouge. Peu à peu, l'effroi s'empare de lui. Il ne comprend pas ce qui se passe, et cet homme, il n'a qu'une envie, c'est de planter ses crocs -des crocs ?!- dans sa gorge. Il regarde ses mains blanches, plus blanches encore qu'à l'accoutumée. Il se souvient de la souffrance la veille, quand la bête étrange s'est abattue sur lui, du son de ses os qui craquent au niveau des ses hanches. Pourtant, en soulevant sa chemise de nuit, il ne voit aucune blessure. Cette fois, la peur est devenue incontrôlable. Le bûcheron le fixe, l'air surpris. "Gamin... Tes canines, elles ont toujours été comme ça dis moi ?" Il y a dans sa voix de la suspicion. Ciel se tourne, terrifié, et se rue vers le baquet d'eau qui repose près de sa couchette. Il retrousse ses lèvres, et découvre en effet des canines étrangement acérées. "Non... Non, elles n'étaient pas comme ça hier... Je..." Mais trop tard. L'homme saisi sa hache, et le force hors de la maison, sous la pluie battante, dans le gris de l'automne et la solitude, criant des horreurs à propos de vampires... Comment cela vampire ? Il n'est pas ça, il est normal, il n'a jamais rien fait de mal ! Et pourtant....

23 mars 1927. Ciel, la gorge en flammes, terrorisé, marche seul dans les rues d'une petite ville. Ses vêtements trempés ne lui laissent aucune sensation de froid, il ne frissonne pas, il ne respire pas. Il s'est fait très mal en pointant son nez de jour, une brûlure cinglante à l'épaule, juste à cause d'un rayon de soleil filtrant au travers des nuages. Il ne comprends pas ce qui lui arrive. Depuis trois jours, tout lui échappe. Et ce soir, sous les lampadaires de la ville, il cède à la faim. Un jeune homme marche, un parapluie sur l'épaule, et Ciel se sent attiré par son odeur, comme un moustique apercevant une ampoule. Avant même d'avoir pu penser, il a renversé l'homme, et sa vie apaise lentement sa soif profonde. Il ne sait pas alors qu'il vient de se damner pour toujours, aussi facilement qu'en passant un pacte avec le diable. Et dès lors, sa soif ne connaîtra plus de limites. Noyé dans le sang de ses victimes, régi par la loi de la mort, il apprendra à vivre avec sa nouvelle condition. Il ne reverra jamais sa mère, mais ira chaque année déposer une rose noire sur sa tombe glacée.

Cette année, Ciel aura cent ans. Il n'est pas cruel, il ne tue pas par pur plaisir, mais par nécessité, parce que sa soif ne semble jamais s'éteindre. Il ne veut pas rejoindre l'Ombre. Il ne veut pas être un monstre de notoriété publique. Pourtant, hélas, il ne peut s'empêcher de tuer en masse, incapable de se réguler une fois qu'il commence. Grave dilemme que le choix...


 


Dernière édition par Ciel E. Duh le Jeu 13 Nov - 19:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Jeune Voltaire »
avatar
Avatar : Dylan O'Brien


Copyright : Inconnu

Pensées : 27

À Philadelphia depuis : 11/11/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 25 ans
Surnom: Luke
Race: Humain

MessageSujet: Re: Ciel E. Duh | When an angel embraces the night   Jeu 13 Nov - 15:16

D'où et depuis quand JE suis une raison pour un forum ! Nameho !

Enfin, re-bienvenue et puisse le ciel ne pas te tomber sur la tête (ouaiiiiis jeune de mot débile j'suis sous Lukas quoi)

_________________
Enfant de Voltaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« »
avatar
Avatar : Asa Butterfield


Copyright : Tumblr

Citation : If I must die, better have no regrets

Pensées : 5

À Philadelphia depuis : 13/11/2014


MessageSujet: Re: Ciel E. Duh | When an angel embraces the night   Jeu 13 Nov - 17:49

Mais nan, t'inquiètes, le jeu de mot est très bien
Et puis chut journaliste, sinon je ferais plus de bêtises pour te fabriquer tes scoops !! /SBAAAAFFFFF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« »
avatar
Avatar : Amber Heard

Couleur : #B40431


Copyright : Yellow Banana

Pensées : 39

À Philadelphia depuis : 03/11/2014


Want to know everythings
Age du personnage: 18 ans
Surnom: Winny
Race: Humaine

MessageSujet: Re: Ciel E. Duh | When an angel embraces the night   Jeu 13 Nov - 20:45

Welcome !!

_________________
Petite créature surnaturelle, protège ton derrière avant que je te fasse un trou à l'arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« »
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ciel E. Duh | When an angel embraces the night   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ciel E. Duh | When an angel embraces the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Les 4 sacrés du ciel
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign of Liars :: Between Us :: Casting-